Uvira : Des combats intenses entre les FARDC et les Mai-Mai

Uvira : Des combats intenses entre les FARDC et les Mai-Mai

Les affrontements entre les mai-mai et les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) ont repris dans la matinée de ce jeudi 28 septembre à Uvira.

Selon les sources locales, les rebelles venus par des bateaux ont attaqué avec des tirs à l’arme lourde, ce qui a perturbé toute la situation. Les habitants restent enfermés dans leurs maisons.

Inscription ISJC

« C’est depuis 4heures du matin que nous entendons des tirs à l’arme lourde un peu partout, puisque nous sommes enfermés dans des maisons. Nous attendons seulement des tonnerres. Les miliciens sont aux alentours de la ville (…) nous ne savons pas comment ça va se passer », affirme un confrère joint par jambordc.info

Le confrère affirme que depuis hier mercredi, Uvira a enregistré un déplacement massif des populations venues de Kigongo et Makobola, des localités situées respectivement à 12 et 15km d’Uvira, fuyant les affrontements entre les mai-mai et les éléments des Forces armées de la République démocratique du Congo. Toutes les activités sont paralysées.

Alors que la situation aurait déjà été maitrisée depuis hier soir, selon les sources au sein des FARDC, « les rebelles, venus par des bateaux, ont pris d’assaut le port de Kalundu » qui serait dans leurs mains à présent.

Les sources proches de l’ex officier de l’armée régulière, précise le confrère,  affirment la détermination des éléments fidèles au général autoproclamé William Yakotumba  de poursuivre la « guerre de libération jusqu’à atteindre la capitale Kinshasa dans les 60 jours et faire partir le régime du président Joseph Kabila ».

Plusieurs habitants affirment un probable soutien des pays voisins à l’originaire de Fizi, le général William Amuri Yakotumba pour destabiliser la quiétude à l’Est de la République démocratique du Congo.

Jean-Marie Mulume

Inscription ISJC

Jambo1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.