Sud-Kivu : Le porte parole provincial des étudiants condamne le dédoublement du collège par des fugitifs

Quelques heures après la marche de certains étudiants de Bukavu tenue ce mercredi 4 décembre 2019 pour demander la reprise de la paix à Béni ville et territoire ; le porte parole provincial des étudiants du Sud-Kivu, vient de condamner le dérapage des organisateurs de cette marche. Ceci car selon lui, cette action était en cours de préparation au sein du collège provincial des étudiants.

Dans un communiqué de Presse rendu public et dont copie nous ait parvenu, le porte parole provincial des étudiants du Sud-Kivu, Ushindi Kazine Roméo fait savoir que les organisateurs de cette marche n’ont pas caractère d’engager le Collège Provincial des Étudiants.

« Une action était en cours de préparation déjà, mais pas dans cet événement où les procédures et les normes juridiques n’ont pas été respectées, au point de créer une circonstance qui pourra opposer les agents de l’ordre aux étudiants dont je suis sensé protéger et guider dans une voie réfléchie », a dit le porte parole provincial des étudiants.

Ainsi, Ushindi Kazine Roméo met en garde toute personne qui au nom du collège provincial des étudiants du Sud-Kivu, initie des actions, pourtant n’ayant pas qualité.

« C’est ainsi que je demande aux étudiants de rester vigilants face à cette circulaire et contrer toute personne manipulateur qui voulant s’attirer la sympathie de l’opinion veut les embarquer dans des actions servant à leur propre positionnement », a insisté le P3 des étudiants.

Ce dernier ajoute que « les organisateurs de cette marche pourtant n’ayant pas qualité d’engager le Collège Provincial des Étudiants, allant jusqu’à faire usage de faux en dupliquant le sceau du Collège Provincial, subiront la rigueur de la loi conformément à leur délinquance ».

À cette même occasion, notre source demande aux étudiants de toute la province du Sud-Kivu, d’attendre le mot d’ordre, pour que le temps venu ils puissent protester contre les atrocités de Béni.

Elie Bigaba, JRI

2 thoughts on “Sud-Kivu : Le porte parole provincial des étudiants condamne le dédoublement du collège par des fugitifs

  1. C’est déjà tard pour lui.
    Ou il manque de dynamisme ou il est didacteur….c’est cette période qu’il faut se solidariser avec Béni.Pas demain.
    Qu’il s’assume et accepte les autres de s’exprimer.

  2. QUE ROMEO CESSE DE DEPOLIR L’ACTION QUE LES ETUDIANTS ONT MENEE POUR LE RETOUR DE LA PAIX A BENI ET LE DEPART DE LA MONUSCO, A CAUSE DE SES INTERETS EGOISTES. LORSQUE POUR ROMEO LE MOMENT OPPORTUN N’EST PAS ENCORE VENU POUR QUE LES ETUDIANTS SE PRONONCENT SUR LA QUESTION DE BENI ET DE LA MONUSCO, NOUS SALUONS SINCEREMENT L’EFFORT DES ORGANISATEURS DE LADITE MARCHE, QUI ONT TRES BIEN COMPRIS LE BESOIN ET L’OPPORTUNITE D’ORCHESTRER LA VOIX DU SUD-KIVU A CELLE DU RESTE DE LA NATION POUR L’INTERET DE LA STABILITE ET REDUIRE LES DEPENSES UNITILES QU’OCCASIONNE LA PRESENCE DE LA MONUSCO EN RDCONGO. CURIEUSEMENT, ROMEO PREPARE SA MARCHE LORSQUE CETTE QUESTION NE SERA PLUS D’ACTUALITE. SI ROMEO EST LE VRAI LEADER DES ETUDIANTS SUD-KIVUTIENS, QU’IL NOUS LE PROUVE PAR UNE ACTION DE PLUS GRANDE ENVERGURE QUE CELLE QU’IL TENTE DE MUNIMISER. MAIS QU’IL COMPRENNE QUE C’EST MAINTENANT QUE NOUS AVONS BESOIN DE CRIER TOUS A HAUTE VOIX QUE LES DIRIGEANTS NOUS ECOUTENT ET EN TIRENT DES DECISIONS CONCLUSIVES. ROMEO, ALLEZ-Y …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.