Sud-Kivu : Le G7 déplore la politique de l’opportunisme et se dit confiant en ses propres candidats

La plateforme politique G7 regrette l’incertitude dans la sélection des potentiels candidats à l’élection provinciale au sein de certains partis politiques. C’est après avoir constaté que plusieurs partis, à Bukavu, ont fait recours à la rue pour se trouver des candidats en vue de réunir leurs listes. Scandalisé de cette façon de faire,  le G7 interpelle contre cette pratique et se félicite d’avoir aligné des candidats qui ont longtemps milités, outillés et capables de défendre pays.

« Certains partis politiques, ici à Bukavu, sont allés à des places publiques demander aux passants s’ils peuvent les ajouter à leurs listes comme candidats (…) c’est le monde à l’envers que nous constatons dans ce pays ; du n’importe quoi », regrette Christopher Bisimwa Safari, Vice-président provincial du G7.

Cela met en doute l’efficacité et la maturité de ces partis politiques et leurs candidats qui, poursuit Christopher, une fois élus, ne rendraient aucun service à la nation.

« …il ne faut pas que les gens fassent la politique de l’opportunisme. Nous devons être sérieux et apprendre à faire la politique autrement », insiste-t-il

Et de renchérir « si vous n’avez pas des candidats à présenter, vous choisissez ceux-là avec qui vous militez qui méritent et qui ont eu à exprimer leurs ambitions ».

Pour le G7, dit-il, il n’y a eu aucun souci à cette question. Tous les partis avaient déjà bien préparé leurs candidats.

« Chez-nous au G7 les choses vont très bien, plusieurs de nos membres avaient l’ambition de postuler et méritent mais ne l’ont pas pu. Après un long moment d’étude des dossiers, nous avons  sélectionné et déposé nos candidatures. Nous n’attendons que l’affichage des listes provisoires. Une fois élus, nous sommes sûrs qu’ils rendront service au peuple congolais », conclut-il.

Le G7, une plateforme politique de l’opposition congolaise a aligné, aussi, ses candidats à l’élection provinciale dont le dépôt des candidatures a expiré depuis mardi dernier sur toute l’étendue de la république. Il entend, rassure notre source, déposer ses candidatures à la présidentielle et à la législative nationale dont la convocation est prévue d’ici le 24 juillet selon le calendrier de la CENI.

Ishara Masirika

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.