Sud-Kivu : Le corps médical proteste contre les tueries et exige la sécurité du personnel soignant

Sud-Kivu : Le corps  médical proteste contre les tueries et exige la sécurité du personnel soignant

Les médecins du Sud Kivu exigent une enquête sérieuse dans l’affaire de l’assassinat de leur collègue Gildoris  Byamungu. Ils veulent voir les coupables être attrapés et sanctionnés conformément à la loi. Cette recommandation a été formulée lors d’une marche qu’ils ont organisée à Bukavu ce mercredi 19 avril 2017.

A l’issu de cette marche, un mémorandum a été déposé au gouvernorat de province via le conseillé politique du Gouverneur, Idesbald Byabuze.

Inscription ISJC

La marche est partie de l’hôpital général de Panzi où était gardé le corps du feu Dr Gildo Byamungu et a pris fin au cercle sportif de Lobotte où le corps a été exposé avant qu’il ne soit conduit à Kalehe, son territoire d’origine, pour inhumation.  Sur leurs calicots on pouvait lire « les médecins réclame la sécurité pour le personnel soignant.  Le corps médical en deuil, non à l’insécurité, non aux tueries ciblées et assassinats ».

Rappelons que le médecin gynécologue Gildo Byamungu a été assassiné chez lui à Uvira dans la nuit du jeudi au vendredi14avril2017 par des hommes en armes non identifiés.  Il étai médecin directeur de l’hôpital général de référence de Kasenga en territoire d’Uvira. Il laisse une veuve et cinq enfants.

Aristote Makusudi

Inscription ISJC

Jambo1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.