RDC : Le BCNUDH documente 547 cas de violations des droits de l’Homme au mois de mars 2017

RDC : Le BCNUDH documente 547 cas de violations des droits de l’Homme au mois de mars 2017

Dans son rapport du mois de mars, le Bureau conjoint des nations-unies aux droits de l’Homme (BCNUDH) affirme avoir documenté 547 cas de violations de droits de l’Homme en République démocratique du Congo.

Les groupes armés et les agents de l’Etat sont incriminés par le BCNUDH dans ces violations de droits de l’Homme, renseigne Actualité.cd

Inscription ISJC

Les cas les plus récurrents, d’après ce rapport, s’élèvent à 184 cas de violation portant atteinte à la sécurité et à la liberté des personnes et 133 cas d’atteintes à l’intégrité physique des personnes.

«Les agents de l’Etat responsables de 59%  de violations, 66 victimes d’exécutions extra-judiciaires, groupes armés responsables de 221 violations dans les territoires affectés par les conflits, 117 civils tués dans les territoires affectés par les conflits dont 35 par les groupes armés, 33 adultes et 15 filles victimes de violations sexuelles liées au conflit, dont 16 par les agents de l’Etat », indique le BCNUDH.

Contrairement au mois de février où 461 cas étaient documentés, le Bureau note une certaine hausse de cas de violations des droits de l’Homme au mois de mars 2017.

Evariste Murhula

Inscription ISJC

Jambo1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.