Sud-Kivu: Le colonel du 3309 ème Régiment ordonne l’arrestation de l’assassin d’une femme à kalehe

Un jour après l’assassinat d’une femme dans la localité de Fendula en groupement de Kalonge dans le territoire de Kalehe, Le colonel Nehemie, commandant du 3309 ème régiment en mission à kalonge sort de son silence et ordonne l’arrestation de l’auteur de cet assassinat survenu la matinée du mardi 13 juillet 2021.

Réagissant au lendemain du drame, cet officier supérieur de Forces Armées de la République Démocatique du Congo (FARDC) présente ses condoléances à la famille endeuillée et affirme que la pauvre femme est victime d’une barbarie.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Selon lui , le manque de professionnalisme des forces de sécurité et l’ignorance de la population de Fendula font que la communauté congolaise perde une dame laissant ainsi 12 enfants et son mari. Ce dernier pense qu’il est inconcevable que cinq personnes recherchées par la justice pour accusation illégale de faux et usage de faux résistent à la justice.

Suite à la pagage qui regnait dans le chef de la population de cette contrée, le colonel Nehemie a ordonné l’arrestation du Lieutenant Pitchen et a remis le commandant de la Police Nationale Congolaise (PNC) basé à Fendula entre les mains du commissaire Bahumba commandant du sous commissariat de Kalonge.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Selon l’esprit du mandat d’amener, ces 5 personnes ont eu depuis longtemps les mandats de comparution mais malheureusement elles ne se sont jamais présentées.

Plusieurs observateurs pensent que les cas d’insecurités signalés à Kalonge sont orchestrés par certains dignitaires de cette partie de la province du Sud-Kivu et demandent que les enquêtes soient approfondies par le parquet général de Bukavu pour dénicher des commenditaires de cette “barbarie”.

Selon Mushobekwa Rukiko brigadier à la poste de la PNC le Lieutenant Pitchen n’avait pas tiré à bout portant sur cette femme mais comme il y avait une cartouche dans la gâchette, et lors des échauffourés, les habitants ont reussi à toucher sur la détente.

La femme assassinée est l’épouse de l’un des hommes recherchés par la justice.

Natacha Balegamire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.