SUD-KIVU : Le Caucus des femmes encourage de voter aussi pour les femmes aux élections du 23 décembre

La coordinatrice du Caucus des femmes, Solange Lwashiga appelle les électeurs à pouvoir orienter leurs voix aussi aux femmes lors des élections du 23 Décembre 2018.

Pour Solange Lwashiga, les femmes qui ont postulé aux élections prochaines en République démocratique du Congo méritent des encouragements et accompagnement comme tout autre candidat à la présidence de la République, aux législatives nationales et provinciales.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

« Nous voulons que les femmes électrices se préparent à voter utile, et par utile je parle de femmes mais également pour les hommes, je préfère qu’elles commencent par les femmes capables et compétentes du territoire d’Idjwi et de tous les territoires et provinces du pays. Tous les partenaires de la femme, les organisations internationales, le gouvernement à travers la division provinciale du genre, femme, famille et enfant sont tous prêt à accompagner les candidatures féminines», explique Solange Lwashiga.

Cette dernière souhaite que lors des élections qui pointent à l’horizon, que les femmes commencent par choisir une candidature féminine pour permettre aux femmes qui ont été depuis longtemps marginalisées par la société d’accéder aux postes des prises des décisions en République démocratique du Congo.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

« Voter une femme ce n’est pas une question de faveur ou de traitement mais plutôt un droit civique et citoyen, la femme a droit d’être élue et de décrocher la confiance des électeurs.
Depuis 2006 jusqu’aujourd’hui on a toujours voté pour les hommes et moins des personnes ont voté pour les femmes d’où le slogan, votons aussi pour les femmes.
Plus de 90 pourcents des hommes ont été choisis en 2006 mais qu’est-ce qui a changé, si on donne l’espace à la femme pour qu’elle dirige, elle peut combler le vide en terme de réflexion que présenterais certains hommes une fois élus », a-t-elle ajouté.

Le 10 Novembre dernier, plusieurs femmes candidates, parmi elles Nabozi Balegamire Gisèle de l’AFDC ont été présentées à la population de Bugarula en territoire d’Idjwi dans le cadre de la sensibilisation sur le processus électoral lors de la cérémonie de la journée internationale des femmes rurales.

Patrick MAKIRO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.