Sud-Kivu : Le bureau de coordination de la société civile appelle au tapage pour exiger la sécurité

A la suite de l’assassinat du Dr Gildo Magadju, le bureau de coordination de la Société civile du Sud-Kivu a lancé un mot d’ordre appelant tous les habitants de la ville de Bukavu à observer deux minutes de tapage, sifflet et clackson dès ce lundi 17 avril, pour dénoncer l’insécurité accrue dans la province du Sud-Kivu.

C’est dans l’objectif dénoncer l’insécurité devenue grandissante dans la province et réclamer des enquêtes pour dénicher et punir sévèrement les meurtriers du Dr Gildo Magadju assassiné lâchement à Uvira, précise Patient Bashombe, porte-parole de la société civile.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

« Nous disons merci à tous ceux qui ont compris qu’il fallait des bruits (…) C’est simplement pour dire que nous voulons la sécurité, nous voulons aussi des enquêtes pour dénicher les auteurs de ce crime odieux d’assassinat de notre compatriote Dr Gildo et les punir conformément à la loi », a-t-il renseigné.

Pour ce premier jour, le mot d’ordre a été observé dans plusieurs coins de la ville de Bukavu et ira jusqu’au vendredi prochain, rassure notre source.

Jean-Marie Mulume

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.