Sud-Kivu: L’ éditrice du journal Le Souverain Libre Solange Lusiku tire sa révérence à Kinshasa

La nouvelle est tombée, comme un couperet il y a quelques heures. Le monde des médias vient de perdre, l’une des chevaliers de la plume, la plus respectée, et chevronnée, qui ait exercée ces dernières décennies.

L’Éditrice, Directrice, et Éditorialiste du journal Le Souverain, Solange Lusiku n’est plus. Elle est morte des suites d’une maladie à l’hôpital Monkole à Kinshasa, selon un communiqué de l’Unpc/section Sud-Kivu.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

“L’union Nationale de la Presse du Congo, section du Sud Kivu, a le profond regret et la profonde douleur d’annoncer aux journalistes du Sud Kivu et de toute la sous-région des grands lacs africains, la mort de la 2e vice présidente nationale de l’Unpc, madame Solange Lusiku Nsimire, éditrice du Journal le Souverain libre et ancienne présidente de l’Unpc Sud Kivu.
La mort de cette journaliste de renom est survenue à Kinshasa dans la matinée de ce 13/10/2018, à l’hôpital Monkole.
Le programme de l’arrivée du corps à Bukavu et de la suite des funérailles vous seront ultérieurement communiqués.
Que toute la presse reste une dans cette dure épreuve qui vient de frapper la corporation des journalistes. Signé Darius Kitoka,
Président”.

Triste nouvelle confirmée quelques heures après, dans un communiqué via réseaux sociaux, par sa famille biologique.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

“La famille Boka Boroto Kaluka Dieudonné, a la profonde douleur d’annoncer aux amis, connaissances et membres de famille, le décès inopiné de son épouse et mère, *Solange Lusiku Nsimire Kayange*, journaliste et Éditrice du Journal Indépendant Le Souverain Libre.
Décès survenu dans l’avant midi de ce samedi 13 octobre 2018 à l’hôpital Monkole de Mont Ngafula, à Kinshasa.
En attendant le rapatriement du corps de la défunte, le programme des funérailles vous sera communiqué ultérieurement.
Pour la famille, Dieudonné Boka”.

La Direction des Programmes de son Journal a également infirmée l’information.

Eugide Abalawi Ndabelnze

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.