Rutshuru/Affrontements entre les FARDC et M23: Les déplacés en Ouganda vivent dans des situations humanitaires déplorables

Rutshuru/Affrontements entre les FARDC et M23: Les déplacés en Ouganda vivent dans des situations humanitaires déplorables

Les congolais réfugiés en Ouganda à la suite des affrontements entre les Forcées Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) et le Mouvement du M23 (M23) en groupement de Jomba, dans le territoire de Rutshuru en province du Nord-Kivu, vivent dans des situations humanitaires déplorables par manquent d’assistance.

Selon les sources qui se sont confiées à nos confrères de laprunellerdc.info, nombreux sont massés près de la frontière Congolo-Ougandaise. Ils n’attendent que la situation redevienne normale dans leurs villages pour qu’ils reviennent au pays.

Inscription ISJC

Le président du noyau de la Nouvelle Société civile en groupement de Jomba, Innocent Bahati Ndagije lui-même réfugié en Ouganda, indique que la situation humanitaire sur place est précaire.

«Nous sommes en Ouganda depuis lundi matin. Aujourd’hui une partie de la population est allée vers le Centre de réception de Nyakabande, à 15 kilomètres de la frontière de Bunagana. Il y a d’autres qui sont restés juste après la frontière, à un ou deux kilomètres. Mais là ils n’ont aucune assistance. Il y a seulement des gens qui sont dans la rue, d’autres sont dans des écoles et d’autres dans des marchés. Ceux qui ont eu la chance de rejoindre Nyakabande ont été pris en charge par le HCR, dans ce camp de transit des réfugiés. Présentement il y a une situation précaire. Les enfants sont séparés de leurs parents », a-t-expliqué.

Bahati fait savoir que plusieurs déplacés ne veulent pas aller au camp de réfugiés. Ils veulent seulement attendre dès que la situation sécuritaire va s’améliorer, afin de rentrer dans les entités respectives.

Rédaction

Inscription ISJC

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.