RDC : Les négociations sur l’arrangement particulier à la CENCO accouchent d’un échec

RDC : Les négociations sur l’arrangement particulier à la CENCO accouchent d’un échec

La nuit de tout espoir pour le peuple congolais a tourné en désespoir ce lundi 27 mars au centre interdiocésain de Kinshasa. La signature de l’arrangement particulier n’a pas eu lieu entre les parties prenantes aux pourparlers sous l’égide de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO).

A l’ouverture de la plénière, le président de la Cenco, Mgr Marcel Utembi  avait déjà prévenu le peuple sur la fin des travaux lorsqu’il dit « il y a un temps pour tout. Un temps pour semer, un temps pour récolter » ce qui, malheureusement, s’est clôturé en échec.

Inscription ISJC

Les réactions des uns et des autres n’ont pas trainé d’être livrées au public.

L’Abbé Donatien Nshole, Secrétaire général de la CENCO ne cache pas son regret.

« Depuis plusieurs semaines, il n’y a que deux points qui bloquent. Où les uns et les autres paraissent encore intransigeants. Et devant cette situation, la médiation a fait des propositions concrètes pour avancer, mais ce n’est pas écouté…. Qu’est-ce qu’on peut encore faire? Elle n’a que la parole, elle n’a pas les armes, elle na pas le fouet »,  a-t-il regretté.

Pour Aubin Minaku, cadre de la majorité présidentielle, les institutions de la république doivent s’assumer après ce malheur.

« Il faut toujours espérer. On n’a pas atteint l’objectif, mais l’essentiel c’est qu’il y a eu quelques points importants qui ont été adoptés. Les institutions de la république doivent s’assumer avec toute la population afin que nous atteignions notre objectif à tous. Et, par rapport à cet objectif, il y a eu consensus, à savoir organiser les élections » fait-il savoir.

De son côté Félix Thisekedi, président du Rassemblement, il s’agit d’un jour triste pour le peuple congolais. L’opposition croit avoir tout fait mais hélas ! Il a promis une conférence de presse pour fixer l’opinion ce mardi 28 mars 2017.

« Nous constatons avec tristesse. Nous prenons acte de la déclaration de la CENCO qui met fin à sa médiation. C’est un jour triste pour le Congo. Le Rassemblement a fait tout ce qui était possible pour trouver une solution à cette crise. Nous sommes allés loin. Je vous donne rendez-vous demain pour fixer l’opinion »

Pendant ce temps, le Secrétaire général de l’UDPS, Jean-Marc Kabund A Kabund, qui avait déjà pressenti l’échec, a invité la presse nationale et internationale à une conférence au siège du parti, selon ce communiqué.

Alors que l’opinion internationale et spécialement le peuple congolais  espéraient aboutir à un accord qui devait alléger son joug, l’échec enregistré au centre interdiocésain fait penser désormais un avenir plus sombre du congolais.

Jean-Marie Mulume

Inscription ISJC

Jambo1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.