RDC: l’accès à la justice est garanti aux personnes démunies et vulnérables par le gouvernement Suminwa

La Première ministre Judith Suminwa s’est engagée mardi 11 juin devant les députés nationaux à travailler pour l’amélioration de l’appareil judiciaire de la République démocratique du Congo, pour faciliter l’accès à la justice, sans lequel on ne peut parler d’un État de droit.

Le programme du gouvernement  de la République démocratique du Congo (RDC),  présenté mardi par la Première ministre à l’Assemblée nationale est chiffré à 92,9 milliards USD et basé sur les engagements majeurs du quinquennat du Président Félix Tshisekedi.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

« Le programme que nous vous présentons est chiffré à  277.066,2 milliards de CDF, soit 92,9 milliards USD pour une période de cinq ans, » a déclaré Judith Suminwa Tuluka, Première ministre.

Elle a relevé les six piliers majeurs sur lesquels repose l’action de son programme gouvernemental, à savoir la création de plus d’emplois, la protection et renforcement du pouvoir d’achat des ménages congolais, la construction d’une économie plus diversifiée et plus compétitive, l’accès aux services de base, le renforcement de l’efficacité des services publics ainsi que la protection des citoyens congolais.

Sur le plan judiciaire, Suminwa a pris l’engagement d’améliorer le fonctionnement de l’appareil judicaire congolais.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

«L’engagement de renforcer l’autorité de l’État, de promouvoir l’État de droit et la démocratie n’est qu’un vœu pieux sans un appareil judiciaire restauré et sécurisé. Il est donc impérieux d’améliorer le fonctionnement de l’appareil judiciaire et de veiller à la bonne administration de la justice d’une part, et d’autre part, d’améliorer les conditions de vie et de travail des magistrats et du personnel judiciaire,» a-t-elle promis.

Pour permettre aux plus démunis de bénéficier de la justice, Judith Suminwa veut mettre en place un fonds d’aide judiciaire pour faciliter l’accès des personnes vulnérables à la justice.

« Le gouvernement mettra en place un fonds d’aide judiciaire, en vue de faciliter l’accès à la justice pour les plus démunis et les personnes en situation de vulnérabilité. Il poursuivra l’amélioration progressive des conditions salariales et de travail du personnel judiciaire et dynamisera le fonctionnement des chambres disciplinaires du Conseil supérieur de la Magistrature,» soutien-t-elle.

Ce programme quinquennal a été approuvé par 397 députés sur les 405 présents dans la plénière et 8 se sont abstenus.

Juvénal MUTATKATO 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.