RDC/Formation du gouvernement : Compromis trouvé entre FCC et CACH

Après des discussions entamées entre les deux parties depuis des mois suite à des non-accords au sujet notamment des postes régaliens à accorder au Front commun pour le Congo (FCC) et au Camp pour le changement (CACH) ; enfin des négociations et compromis sont trouvés entre ce deux plateformes politiques au sujet de la formation de la future équipe gouvernementale du pays.

Selon les informations proches de la présidence, le gouvernement Sylvestre Ilunga sera composé de 65 membres dont 45 ministères et 20 vice-ministres. Le FCC de Joseph Kabila aura 30 ministères et 12 vice-ministres. Le CACH de Félix Tshisekedi aura 15 ministères et 8 vice-ministres ; 4 vice-primatures et 7 ministres d’État sont prévus.

A en croire Serge Kadima, communicateur au sein du Front commun pour le Congo (FCC), l’on peut se réjouir des discussions qui ont finalement porté des fruits.

Ce dernier fait savoir que les discussions tournent à présent autour du programme commun qui servira de feuille de route à l’exécutif national. Un programme d’après plusieurs négociateurs, qui devra mettre au centre des intérêts d’amélioration du vécu quotidien de toute la population Congolaise départ le slogan « Le peuple d’abord »

Signalons que cette répartition des postes entre les deux parties prenantes, est consécutive à l’accord signé entre Joseph Kabila autorité morale du FCC et ancien chef de l’État, ainsi que Félix Tshisekedi, président de la République et membre du CACH.

Elie Bigaba, JRI 

1 thought on “RDC/Formation du gouvernement : Compromis trouvé entre FCC et CACH

  1. Quel que soit l’accord signé entre fcc et cash, on doit réduire le nombre des ministres et des vice- ministres, sinon c’est pour dévorer le budget du pays et des contribuables congolais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.