RDC : Félix Tshisekedi demande aux opposants de se choisir un contradicteur attitré

Devant les députés nationaux et sénateurs réunis en congrès au palais du peuple, le président de la République, Félix Antoine Tshisekedi a invité les différents compatriotes d’opposition à mettre tout en œuvre pour que l’article 8 de la Constitution produise pleinement ses effets. D’où le choix d’un porte-parole de l’opposition.

Au cours de cette adresse à la Nation de ce vendredi 13 décembre 2019, Félix Tshisekedi s’est félicité avant de saluer les opposants qui jouissent pleinement de leurs libertés de manifester et s’exprimer.

« Leurs critiques constructives nous seront toujours utiles pour nous permettre de réajuster notre action politique en faveur du peuple. Voilà pourquoi mes premières mesures ont concerné le retour des exilés politiques et la libération des prisonniers politiques et d’opinion », a dit le chef de l’État.

Ce dernier a révélé qu’il n’existe aucune contradiction quant à la volonté commune de construire un pays plus beau qu’avant, avant d’ajouter que ce qui lui oppose des opposants, c’est la manière d’y parvenir.

« Dans ce registre politique, je ne peux m’empêcher de rappeler que la désignation du Porte-parole de l’opposition est une question pleinement parlementaire. Car, ce sont les Députés et Sénateurs, membres de l’opposition, qui doivent désigner celui qui doit les représenter. Et nous aurons, en ce moment-là, un interlocuteur, je dirai plutôt un contradicteur attitré », souhaite le président de la République.

Pour rappel, le chef de l’État a prononcé son premier discours sur l’État de la Nation, ce vendredi 13 décembre 2019 devant les députés nationaux et sénateurs réunis en congrès, à Kinshasa.

Elie Bigaba, JRI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.