RDC/Etats généraux de la communication et des médias: 80 résolutions et recommandations adoptées à l’unanimité pour assainir l’environnement médiatique

RDC/Etats généraux de la communication et des médias: 80 résolutions et recommandations adoptées à l’unanimité pour assainir l’environnement médiatique

Les travaux des états généraux de la communication et des médias se sont clôturés samedi 29 janvier dernier. Il ressort de ces assises 80 résolutions et recommandations adoptées à l’unanimité par la plénière en vue d’assainir l’environnement médiatique et lui faire jouer son rôle social.

 Se confiant à nos confrères d’Actualité.cd, le ministre national de la Communication et des médias, Patrick Muyaya, a rassuré sur la mise en place de l’organe chargé de la mise en œuvre du suivi et de l’évaluation des recommandations.

Inscription ISJC

Ce dernier a fait savoir que la pertinence des recommandations issues de ces travaux est la preuve que ces états généraux n’ont pas été des assises de plus encore moins de trop. Ceci avant d’indiquer qu’il est primordial que l’organe chargé de la mise en œuvre du suivi et de l’évaluation de différentes recommandations intervienne dans un bref délai afin que ces résolutions soient très rapidement mises en application.

« Il me paraît primordial que la mise en place de l’organe chargé de la mise en œuvre du suivi et de l’évaluation de différentes recommandations  intervienne dans un bref délai. La RDC a trop longtemps souffert du déficit d’information et de communication ainsi que du brouillage de son image à l’international pour que l’on traîne les pieds quant à l’application des résolutions du Centre Catholique Nganda », a déclaré Patrick Muyaya dans son discours de clôture devant les professionnels des médias et plusieurs autres personnalités présentes.

Le patron de la communication a affirmé que le nouveau narratif sur la RDC passe forcément par une politique nationale de communication claire, efficiente et par-dessus tout, efficace.

« Qui veut aller loin ménage sa monture, dit-on. Avec la pile de recommandations  qui vont des réformes du cadre légal à la définition de la politique nationale de communication en passant par la viabilité économique des médias, vous avez tous les outils du redémarrage de votre secteur à l’ère du numérique entre vos mains. D’ores et déjà, vous pouvez compter sur le gouvernement que dirige Son excellence le Premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde pour le nécessaire  assainissement du paysage communicationnel congolais. On peut donc tout nous reprocher, sauf notre volonté de faire différemment ! », a-t-il poursuivi.

Les travaux des états généraux de la communication et des médias se sont tenus sous le thème : « les médias congolais : quelles perspectives à l’ère du numérique face aux défis du développement durable ? ».  Il est question, au cours de ces assises de trois jours de dégager des propositions des réformes pertinentes touchant au régime juridique des médias en général et de la presse en ligne en particulier, au statut du journaliste, à la dépénalisation des délits de presse qui pourra être précédée d’un moratoire dont les modalités d’encadrement feront l’objet d’une concertation entre le gouvernement et les organisations professionnelles, à la modernisation des médias publics, et aux défis de la presse congolaise.

Rédaction

Inscription ISJC

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.