RDC/Corruption : La NDSCI plaide pour la condamnation des magistrats

La nouvelle dynamique de la société civile en RDC (NDSCI en sigle) veut voir les magistrats et autres personnalités politiques et publiques, corrompus et corrupteurs, être condamnés et croupir en prison. Ce vœu est contenu dans une lettre ouverte adressée au Président de la République ce mardi 13 août 2019 et dont copie nous ait parvenue.

Cette correspondance signée par le président national de cette structure citoyenne, Jean-Chrysostome Kijana, se base sur l’état de lieu de l’appareil judiciaire qui selon elle, connait un sérieux problème suite à certaines pratiques qui ternissent son image.

La NDSCI parle de la corruption, le déni de justice, la concussion, le clientélisme, le trafic d’influence qui caractérisent bon nombre de ceux et celles qui sont chargés d’administrer la justice.

« Aujourd’hui la justice est rendue selon qu’on est riche, puissant ou pauvre et faible. La justice à double vitesse ! Aujourd’hui, la population dans sa grande partie n’a plus de confiance en notre justice ; la tendance étant de recourir à la justice populaire au vu des déceptions enregistrées dans l’administration de la justice », regrette cette structure citoyenne dans cette lettre ouverte.

Pour faire face à tous ces défis, la NDSCI demande au président de la république, magistrat suprême et garant du bon fonctionnement des institutions, d’aller au-delà en sanctionnant les corrompus et les corrupteurs.

Cette structure citoyenne, demande également au président de la République de visiter à la surprise générale, certaines des juridictions du pays pour s’enquérir de l’état lieu de la justice.

Elle sollicite ainsi une meilleure prise en charge des magistrats et les placer dans des meilleures conditions de travail et de vie, ceci pour qu’ils soient à l’abri de la corruption car selon la NDSCI, un magistrat placé dans la précarité est potentiellement un bon client de la corruption.

Elie Bigaba, JRI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.