RDC : Au-moins 670 ex-militaires sollicitent l’intégration dans l’armée loyaliste

Près de six cent soixante-dix (670) ex-militaires démobilisés des forces terrestres, bataillon intégrée de la onzième région militaire, sollicitent leur intégration dans l’armée congolaise. Dans une déclaration faite à Radio Okapi, ils se disent être abandonnés, ne perçoivent pas de salaire, ni de ration et ne bénéficient d’aucune assistance de la part de l’Etat congolais.

Ces ex-militaires démobilisés sont venus de tous les coins de la République regroupés dans la ville de Kikwit dans la province du Kwilu. Selon ces derniers, ils vivent dans des mauvaises conditions depuis plus d’une année, alors que le Président de la République avait intimé l’ordre pour que ces ex-militaires intègrent les FARDC, ont-ils affirmé.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

« Pendant une année et sept mois, nous demeurons sans suite favorable. Nous nous demandons, le président de la République dans ses deux discours a donné l’ordre que nous devons tous intégrer l’armée de notre pays. Mais nous sommes ici regroupés sans ration, sans tenue, nous sommes jusque-là en tenue civile, sans assistance de la part de l’Etat congolais », a indiqué le commandant second de ce bataillon, Lwasangu Musasa Daniel à la radio okapi.

Ces derniers sollicitent l’implication personnelle du Chef de l’Etat, commandant suprême des Forces armées congolaises pour leur considération et l’intégration dans l’armée en vue de défendre le territoire congolais.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.