Présidentielle 2018: Le programme du candidat Shadary continue à alimenter le débat à Bukavu

Le dernier meeting de campagne d’Emmanuel Shadary à la place de l’indépendance à Bukavu, le samedi 15 décembre 2018, est diversement apprécié.

Tout le débat porte sur les axes prioritaires du programme de ce candidat président de la République.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Shadary a notamment promis d’éradiquer les groupes armés, instaurer la gratuite de l’enseignement primaire, combattre les détournements des deniers publics. La liste n’est pas exhaustive.

En réaction, une frange de la population estime qu’il va mener à bord port sa mission s’il est élu.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

“Shadari a dit ce qu’il fallait dire. Kabila a commencé une oeuvre qui mérite d’être achevé. le pays vient de loin, la France n’a pas été bâtie en une année, pas même dans 50 ans”, commente Jean.

Comme pour renchérir, Godard estime que l’on doit “Laisser au FCC le temps, et après le temps on aura lé résultats escompté. shadari nous promet la sécurité, c’est un homme de paroles, c’est déjà une bonne chose si l’Est du pays retrouve la paix”.

Francoise, une étudiante à Bukavu, ne partage pas ces avis. Elle estime que ” c’est du déjà entendu dans le programme des cinq chantiers du chef de l’État. Nous n’attendons que les actes concrets”

Pour enfoncer les clous, Micheline pense que “Shadary ne nous a pas dit quelle est la priorité des priorités dans son programme. Quand tout semble prioritaire, il ne saura pas par où commencer”.

Pascal Kamanzi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.