Patrick Tshibuyi (CPI) exhorte les ONG à soutenir les actions de la CPI

Patrick Tshibuyi (CPI) exhorte les ONG à soutenir les actions de la CPI

Dans une interview accordée à jambordc.info, le représentant du bureau du greffe de la Cour pénale internationale (CPI), Patrick Tshibuyi wa Tshibuyi, a exhorté les  Organisations non gouvernementales (ONG) de s’approprier l’action de la CPI pour lutter contre l’impunité des auteurs des crimes.

Pourquoi les ONG doivent-elles connaitre les informations qui se passent à la CPI ?

Inscription ISJC

Les ONG sont très proches des populations, très proches des communautés et sont à même, au regard de cette proximité avec les populations, de leur expliquer ce qui se passe à la Cour pénale internationale. En temps qu’animateurs qui s’approprient les préoccupations de la société et qui les portent vers les personnes ou les institutions concernées, il est donc important pour la CPI de rencontrer, aussi régulièrement que possible, les ONG de Bukavu pour leur informer des affaires afin qu’elles transmettent la bonne information auprès des communautés  qui ont des fortes attentes en ce qui concerne la Cour pénale internationale

Quel est le message lancez-vous à la population ?

Il est important de connaitre comment fonctionne la Cour pénale internationale, de s’approprier le système mis en place par les statuts de Rome, parce que les premiers bénéficiaires sont les victimes. La Cour, certes, répond aux besoins des victimes mais elle est également soumise au principe du Droit au procès équitable. Raison pour laquelle les ONG doivent savoir que les faits à charge des accusés sont graves mais ces accusés doivent bénéficier d’un procès équitable et c’est ce à quoi la responsabilité qu’exerce la Cour de pouvoir accorder à chacun un procès équitable, quelle que soit la gravité des faits leur reprochés.

Quel est l’attente de la CPI après cette séance avec les ONG ?

Tous ces éléments de fonctionnement procédural, toutes les informations sur le déroulement des affaires, il faut que  les ONG puissent s’en approprier. (…) C’est la meilleure façon pour les ONG de  soutenir l’action de la Cour pénale internationale de pouvoir militer pour que les auteurs des crimes graves ne puissent être impunis.

Jean-Marie Mulume

Inscription ISJC

Jambo1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.