Marche anti-Monusco à l’Est : La mairie de Bukavu capitalise les signes avant-coureurs et prévient sa population

Marche anti-Monusco à l’Est : La mairie de Bukavu capitalise les signes avant-coureurs et prévient sa population

Depuis le lundi 25 juillet 2022, des manifestations s’intensifient dans différents coins de la province du Nord-Kivu pour réclamer le départ sans délai de la Monusco sur le sol congolais. D’après les manifestants, cette force Onusienne a largement failli à sa mission de protéger la population et ses biens contre les attaques des rebelles.

Suite aux tensions rapportées au Nord-Kivu le lundi 25 juillet et mardi 26 juillet 2022 relatives à ce soulèvement, le gouvernement de la République Démocratique du Congo(RDC) a dressé un bilan de plus de 15 personnes mortes et plusieurs autres blessées dans cette province.

Inscription ISJC

Des tensions qui se sont observées dans les heures d’avant-midi de ce mercredi 27 juillet 2022 dans la ville d’Uvira en province du Sud-Kivu ou 4 manifestants viennent également d’y perdre la vie.

En terme de prévention de ces actions dans la ville de Bukavu, le Maire de la ville Bilubi Ulengabo Meschack appelle sa population au calme et à privilégier la voie de la paix que des violences qui n’apportent aucun avantage au peuple congolais. Pour lui, le processus du départ de la Monusco doit être traité par le gouvernement et non la population qui d’ailleurs en sort victime.

« Nous ne voulons pas que ce qui venait de se produire à Goma, Uvira et ailleurs nous arrive à Bukavu. On ne va rien gagner dans la violence. Jusque-là nous n’avons aucune demande de manifestation mais comme vous le savez, nous avons l’instruction du vice-premier ministre et ministre de l’intérieur qui interdit toutes les manifestations dans la province du Sud-Kivu. Que les probables initiateurs des telles marches en ville se tiennent à cela» a déclaré cette autorité urbaine dans un entretien avec jambordc.

Quid de la tenue d’une probable marche anti-Monusco à Bukavu?

« Nous sommes vraiment consternés par ce qui s’est passé dans nos villes voisines. Je décourage fermement les manifestations anti-Monusco dans la ville de Bukavu. J’encourage les procédures pacifiques de réclamation comme des négociations, plaidoyers ou d’autres voies parce qu’elles au-moins n’endeuilleront pas notre entité » ajoute Bilubi.

Signalons que depuis le matin de ce mercredi 27 juillet 2022, des messages circulent dans les réseaux sociaux appelant les jeunes à une manifestation contre la Monusco dans la ville de Bukavu à partir du jeudi 28 Juillet 2022.

 

Patrick MAKIRO

Inscription ISJC

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.