Kinshasa : Situation tendue au lendemain de l’annonce de l’échec des négociations à la CENCO

Kinshasa : Situation tendue au lendemain de l’annonce de l’échec des négociations à la CENCO

Plusieurs coins de la ville de Kinshasa se sont réveillés sous tention ce mardi 28 mars 2017.  Alors que l’UDPS (Union pour la démocratie et le progrès social) et Rassemblement de l’opposition disent prendre acte de l’échec des négociations menées sous l’égide de la CENCO, la tension a semblée montrer dans plusieurs quartiers.

Sur place à Kinshasa, le journaliste Ben Kabamba explique la situation dans la mi-journée de ce mardi dans la capitale congolaise.

Inscription ISJC

“Dans certains quartiers de la commune de Barumbu par exemple, des groupes de manifestants brulent des pneus et scandent des chansons hostiles au régime en place. La police est en train de les disperser pour rétablir l’ordre. Ce mouvement a entrainé la fermeture de la plupart des magasins et boutiques de cette commune.

Sur l’avenue du commerce à la Gombe. Selon la police, des groupes de shegués qui tentaient de bruler des pneus ont été dispersés par des éléments de la police.
A la place de change appelee le château, pas trop d’engouement contrairement aux autres jours ; à la place Botour, plusieurs magasins étaient également fermés. Au marché central, tous les magasins sont restés fermés et les travailleurs de ces magasins étaient assis devant les portes, observant la suite des évènements, nous ont-ils signalés.

Le marche central est fermé aujourd’hui.

Des regroupements des jeunes s’observent aussi dans des coins des rues à Matonge.
Dans l’Est de la ville, à Masina, au quartier Petro-Congo, des habitants indiquent que des groupes de manifestants défilent avec des rameaux en mains. Ce mouvement a entrainé l’interruption du transport en commun, les routes sont quasi désertes, y compris vers le terminal Kingasani ya Suka .
Au Rond-point Ngaba, nos sources affirment que la tension est perceptible. Plusieurs personnes sont visibles sur les artères principales, ils se regroupent pour manifester. La police est entrain de les disperser, ce que confirme aussi le porte-parole de la police.
A l’Unikin, un mouvement de regroupement des étudiants est visible, ils scandent des chansons hostiles au régime, mais on ne connait pas encore leur intension. Tous les bus transco se trouvant sur le site ont rebroussé chemin. Au niveau de l’intendance il y a eu tension, des habitants de mbanza lemba et environs voulaient aller manifester mais sont sous un regard tres vigilant de la police. Et jusqu’en ce moment la tension est perceptible mais les mouvements de trouble ne sont pas manifestes. A Limeté, selon des habitants joints sur place, des coups de feu ont été entendus, la police dispersait des groupes de manifestants venus des quartiers avoisinants qui tentaient d’arracher des biens aux passants.

Du coté de la 10 eme rue, le colonel Mwanamputu, porte-parole de la police indique que des manifestants distribuent des rameaux aux passants. Pas d’incidents majeurs à signaler selon la police. Selon le secrétaire général de l’Udps joint il y a quelques minutes, la situation est volatile aux environs de la 10eme rue, mais « nous sommes habitués », nous a déclaré Kabund a Kabund.

Toutefois, la situation est relativement calme à Ngaliema . Mais sachez que qu’un peu partout dans la ville, les écoles sont entrain de se vider. Des parents passent récupérer leurs enfants.

Notez que la police, par son porte-parole, exhorte les parents à ne pas laisser leurs enfants aller manifester dans la rue”.

Evariste Murhula

 

Inscription ISJC

Jambo1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.