Kalehe : un homme meurt de ses blessures après avoir reçu de coups administrés par un élément Muzalendo

Un homme d’une trentaine d’années est mort après avoir subi des tortures de la part d’un élément Muzalendo à Buganga, village de Bwisha, groupement de Buzi, en territoire de Kalehe ce mercredi 10 juillet.

La Fédération de la société civile du groupement du territoire de Kalehe qui nous livre cette information indique que l’incident s’est déroulé à plus au moins 4 kilomètres de la cité de Minova.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

James Musanganya son président précise que la victime âgée d’une trentaine d’années a été arrêtée à une position des Wazalendo où il a été tabassé et est mort quelques heures plus tard.

“Cette situation cause une panique généralisée dans le village et le corps a été abandonné sur le lieu. La Fédération de la société civile de Kalehe et le Cadre de concertation de la société civile de Buzi condamnons cet acte criminel et demandons que la justice militaire fasse son travail pour décourager et prévenir d’éventuels incidents du genre” dit James Musanganya.

Le territoire de Kalehe dans la province du Sud-Kivu enregistre souvent tels actes, où plusieurs groupes armés locaux se livrent à la violations des droits humains.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

A ce jour, selon la société civile locale, au moins 4 personnes ont perdu la vie dans pareilles circonstances, notamment dans le groupement de Ziralo, Kalonge, Kalima (Bunyakiri)et Buzi dans la chefferie de Buhavu ainsi à qu’à Burogoya dans la chefferie de Buloho, où est basé le groupe armé Wazalendo dirigé par le général auto- proclamé Hamakombo.

Jospin Cibalwira et Rosalie Bisimwa, stagiaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.