Kadutu : La population en colère barricade la route “pas à pas” après l’attaque des familles par les bandits

L’insécurité se porte très bien ce dernier temps dans la ville de Bukavu en province du Sud-Kivu dans l’Est de la RDC. Le cas le plus récent est celui d’une attaque survenue la nuit de samedi à ce dimanche 13 décembre 2020 dans le quartier Mosala en commune de Kadutu où une femme a été tuée et son mari grièvement blessé. Situation qui perturbe depuis tôt le matin la circulation routière dans cette partie de la ville.

Selon les premiers témoignages recueillis sur place, c’est depuis hier 20 heures que les bandits ont pris d’assaut quelques avenues du quartier Mosala, avant de visiter certaines maisons et tirer plusieurs balles.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

« À 1h30, une famille a été attaquée vers l’église AMANI à Buholo 2. Des policiers sont venus 45 minutes après alors que des bandits prenaient déjà le large », renseigne un témoin de l’événement qui s’est confié à un reporter de Jambordc.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Pour exprimer son mécontentement, la population en colère barricade la route à la place communément appelée “pas à pas” en allant dans le quartier Cimpunda e’ provenance de la place de l’indépendance.

Sur le lieu, des jeunes brûlent des pneus sur la chaussée, ceci pour déplorer cette situation d’insécurité devenue une monnaie courante dans la commune de Kadutu.

En clair, cette situation intervient au lendemain d’une autre situation similaire intervenue dans la commune de Bagira où un corps sans vie a été retrouvé et causant ainsi la panique et une vive tension dans cette commune.

Des observateurs avisés déplorent le silence des autorités compétentes dans ce dossier qui sème déjà la peur dans le chef de la population. Ces derniers estiment que l’autorité provinciale et celle chargée de la sécurité devraient prendre déjà des mesures urgentes pour juguler cette situation qui s’impose à la veille des fêtes de nativité de Jésus et de nouvel an.

Elie Bigaba, JRI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.