« Je ne peux pas être satisfaite des problèmes auxquels le peuple congolais est confronté » a dit Marie-Ange Mushobekwa (Ministre)

La Ministre nationale des droits humains, Marie-Ange Mushobekwa, s’est entretenue avec les organisations de défense des droits de l’homme dans la province du Sud-Kivu, lundi 02 avril 2018, sur la question des droits humains dans la province.

Au regard des plaintes des ONG liées aux violations des droits de l’homme, la ministre a estimé indispensable de rencontrer les autorités provinciales et les partenaires oeuvrant dans ce secteur en province du Sud-Kivu.

« J’ai eu un échange avec le gouverneur, le Conseil de sécurité, le ministre provincial des droits humains et j’ai estimé qu’il était important que j’échange avec les ONG de défense de droits de l’Homme (dans la province du Sud-Kivu, Ndlr). Nous avons passé en revue tous les problèmes auxquels notre pays est confronté et tous les défis à relever dans le domaine de droits de l’homme », a-t-elle indiqué.

Se confiant à la presse à l’issu du débat avec les organisations, la ministre a qualifié de francs les échanges déplorant, toutefois, les défis auxquels fait face le congolais.

« Je suis satisfaite des échanges francs que j’ai eus avec les ONG de défense des droits de l’homme. Echanges constructifs et si nous tous voyons les choses de cette manières, elles pourront changer. Je ne peux pas être satisfaite des problèmes auxquels le peuple congolais est confronté », a-t-elle souligné.

La ministre a promis de présenter au gouvernement central certaines questions soulevées ses interlocuteurs en vue d’une solution adéquate. L’activité a eu lieu à l’hôtel Elizabeth dans la commune d’Ibanda.

Patrick Kambale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.