J.M de la contraception : L’hôpital Saint Vincent offre un service gratuit spécialisé à faire face aux grossesses non désirées

J.M de la contraception : L’hôpital Saint Vincent offre un service gratuit spécialisé à faire face aux grossesses non désirées

L’humanité célèbre chaque 26 septembre de l’année, la journée mondiale de la contraception qui a pour but essentiel la réduction du nombre de grossesses non désirées dans le monde. Opportunité pour De-Joseph Kakisingi, Médecin Directeur du centre hospitalier Saint Vincent, d’appeler la communauté à consulter le service de planning familial de son hôpital, ceci pour mieux s’informer sur les différents moyens de contraception et sur les risques des rapports sexuels non protégés, afin d’améliorer leur accès à la contraception, leur permettre de vivre une sexualité sans risque et limiter le nombre de grossesses non désirées.

Dans d’un entretien exclusif avec un reporter de Jambordc.info ce 26 septembre 2020 à Bukavu, le MD de l’hôpital Saint Vincent a souligné que ce service vise à aider les couples et les jeunes à choisir la contraception qui leur convient et la leur prescrire.

« Ici chez nous, nous avons le service de planning familial qui est ouvert et qui est gratuit aux couples qui le désirent. Souvent nous le faisons de trois manières. Lors de la consultation prénatale des femmes enceintes, on en profite pour leur parler des avantages de la planification familiale et on les sensibilise pour pouvoir adhérer au programme de planning familial. On fait la même chose après l’accouchement (consultation post-natale) et en suite quand les femmes viennent pour la consultation préscolaire, nous leur sensibilisons encore pour la contraception », a dit De-Joseph Kakisingi.

Ce dernier ajoute que pour les femmes qui désirent faire la contraception, elles prennent rendez-vous et viennent en couple pour des explications basées sur des avantages de la contraception, ses méthodes afin de faire un choix éclairé d’une de ces méthodes.

De-Joseph Kakisingi indique que ce service est aussi ouvert aux jeunes qui pratiquent la sexualité dans l’ignorance, ce qui conduit plusieurs filles à tomber enceintes sans le désirer. Ceci avant de souligner que ce service de planning familial a un avantage collatéral, celui de prévenir les grossesses non désirés et les maladies.

« Notre service est aussi ouvert aux jeunes pour des conseils et savoir comment se comporter sexuellement, comment éviter des grossesses non désirées mais surtout et plus comment éviter la transmission des maladies sexuellement transmissibles », a-t-il rassuré.

Ainsi, notre source appelle la communauté à faire une différence entre le service d’avortement et celui de planning familial qui offre entre autre la contraception et qui est accessible chaque mardi et vendredi dans l’après-midi au centre hospitalier Saint Vincent pour prendre un rendez-vous privé.

Pour information, le centre hospitalier Saint Vincent se trouve dans le quartier Kasili en commune de Kadutu dans la ville de Bukavu en province du Sud-Kivu dans l’Est de la République démocratique du Congo.

Elie Bigaba, JRI

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.