Insécurité à Kamanyola : Roger Sadiki plaide pour un dialogue communautaire

Les esprits restent sous le choc à Kamanyola dans la plaine de la Ruzizi en territoire de Walungu dans la province du Sud-Kivu. C’est suite à la recrudescence de l’insécurité dans cette contrée où des cas  d’enlèvements à répétition, dont le dernier cas ce week-end, fâchent plus d’un habitants. Roger Sadiki Muganguzi, notable de cette partie du Sud-Kivu condamne et estime que les habitants devraient discuter au tour de cette question et trouver une solution durable.

Interrogé par la rédaction du journal Jambordc.info, Roger Sadiki « dénonce avec la toute dernière énergie l’insécurité généralisée dans la plaine de la Ruzizi dont les fils et filles de Kamanyola sont victimes avec des enlèvements ».

Inscription ISJC

Ce week-end, en effet, deux femmes conduites sur une moto ont été enlevées dans la plaine de la Ruzizi, les bourreaux laissant le motocycliste poursuivre son chemin. Au regard d’autres aspects liés aux kidnapping dans cette partie de la province du Sud-Kivu, notre source propose un dialogue entre les habitants de Kamanyola.

« …il faut un dialogue entre les fils et filles de la plaine de la Ruzizi pour mettre fin à cette situation, à cette  nouvelle forme de criminalité ainsi que son mode opératoire. Les notables du milieu doivent se parler entre eux car ces inciviques dorment parmi nous », exhorte-t-il.

Sadiki partage les observations de l’autorité provinciale qui dit être choquée et préoccupée par cette situation d’insécurité.

J.Marie M

Inscription ISJC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.