Insécurité à Kadutu : La Société Civile du milieu tire une sonnette d’alarme

La Nouvelle Dynamique de la Société Civile (NDSCI) noyau communal de Kadutu, dans la ville de Bukavu au Sud-Kivu condamne avec amertume les cas d’insécurité devenus récurrents dans cette partie de la ville de Bukavu. Cette dernière l’a fait savoir dans une déclaration rendue publique et dont une copie est parvenue à Jambordc.info ce jeudi 04 juin 2020.

Cette structure citoyenne de Kadutu renseigne que du 21 avril au 31 mai 2020 la commune a enregistré des crépitements de balles chaque soir, des pertes des vies humaines et des biens matériels ainsi que des visites des plusieurs maisons par des personnes en arme non autrement identifiées.

Notre source signale que la détention illicite d’armes par les civils, manque de l’éclairage public sur les coins chauds dans la commune, la mauvaise condition de vie des éléments de la Police Nationale Congolaise ainsi que la prolifération des maisons de vente et de consommation des boissons fortement alcoolisées seraient à la base de l’insécurité dans cette partie de la ville.

Pour faire face à cette situation, la NDSCI noyau communal de Kadutu plaide pour la fermeture de toutes les maisons de vente et de consommation des boissons fortement alcoolisées. Elle plaide aussi pour l’installation des lampadaires sur les coins chauds et suspects de la commune ainsi que l’organisation des opérations de bouclage semestriellement dans des maisons.

Elle invite par ailleurs la population de la commune de Kadutu à dénoncer tout cas suspect et collaborer avec les services de sécurité pour dénicher tous les réseaux des malfaiteurs qui continuent à semer la terreur sur l’étendue de la commune.

Moïse Aganze

1 thought on “Insécurité à Kadutu : La Société Civile du milieu tire une sonnette d’alarme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.