Insécurité à Ciriri : Des maisons des présumés bandits vandalisées par la population en colère

Insécurité à Ciriri : Des maisons des présumés bandits vandalisées  par la population en colère

La nuit de jeudi à ce vendredi 19 mai, des présumés voleurs armés ont attaqué des maisons sur l’avenue Munanira au quartier Ciriri, dans la commune de Bagira. La population en colère a détruit 6 maisons appartenant aux présumés bandits.

Constantin Cibanvunya, président de la Nouvelle dynamique de la société civile (NDSCI) Kasha, qui confirme le fait, renseigne que les présumés bandits auraient été identifiés grâce à leurs photos que la population a retrouvées dans une des maisons visitées.

Inscription ISJC

« Cette nuit vers 2heures, ils ont visité plus de 3 maisons. Entrés dans une maison d’une veuve qui a reçu la dot de sa fille, ils ont fait tomber leurs propres photos grâce auxquelles la population les a reconnus. Vers  trois heures, la population a procédé par détruire 6 maisons dont deux appartenant aux policiers et 4 à ces malfrats bien reconnus. La population a saccagé  tout ce qu’elle rencontrait dans ces maisons parce que les propriétaires venaient déjà de fuir », a-t-il renseigné.

La population en colère, a appréhendé un des présumés et qui serait aux arrêts à la police de Ciriri.

« L’un des malfrats a été appréhendé par les habitants en colère qui voulaient se rendre justice. Nous avons tout fait pour que la population ne se rende justice. Nous sommes parvenus à l’arracher de leurs mains et pour l’instant il est au cachot de la police à Ciriri », a-t-il précisé.

La Société civile demande à l’Etat de renforcer les effectifs de la police pour la sécurisation de cette partie de la ville de Bukavu.

« Que l’Etat prenne des mesures coriaces et renforce les effectifs de la police dans des milieux chauds de Ciriri parce que, ils sont moins nombreux ; raison pour laquelle ils ne savent pas contenir la situation. Nous savons qu’un de ces bandits a fui la prison et avec tout son groupe, ils sont prêts à  désoler la population de Ciriri. Que les autorités y refléchissent urgemment », a-t-il conclu.

Le président de la NDSCI demande également à la population de rester calme et vigilante face à ces gens et de tenir informer la police pour tout cas d’insécurité.

Jean-Marie Mulume

Inscription ISJC

Jambo1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.