Goma: un autre civil tué par un élément FARDC

Un tragique incident s’est déroulé dimanche 21 avril à Goma, dans la province du Nord-Kivu, lorsqu’un présumé militaire des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) a ouvert le feu, tuant un civil et blessant cinq autres personnes.

Des témoins ont rapporté que l’individu, revêtu de son uniforme militaire, semblait être sous l’emprise de l’alcool lorsqu’il a tiré sur des passants près des établissements Papyrus, à proximité du rond-point Tshukudu, dans le quartier Mikeno, une zone commerciale animée. Les tirs ont entraîné la mort d’une personne et blessé cinq autres.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Après avoir vidé le chargeur de son arme, cet individu a été maîtrisé par des jeunes du quartier. La police est intervenue pour le protéger des représailles de la population, indignée par son acte.

La société civile et les habitants de Goma condamnent fermement ces actes criminels qui deviennent récurrents dans la ville. Ils pointent du doigt des individus armés, qu’ils soient en uniforme ou en tenue civile, qu’ils accusent d’être responsables de l’augmentation de la criminalité urbaine.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.