Goma : une deuxième bombe larguée par le M23 est tombée au quartier Mugunga ce mercredi matin

Une autre bombe est tombée au quartier Mugunga dans l’Ouest de Goma au Nord-Kivu la matinée de ce mercredi 7 février, affirment plusieurs sources dans la ville.

A en croire des sources sur place, la bombe est tombée non loin de l’école du cinquantenaire à l’endroit communément appelé Kisoko. Jusqu’à ce moment aucun dégât n’est signalé, précisent nos sources à Goma.

Inscription ISJC

Cette bombe est la deuxième enregistrée à Goma à l’espace de cinq jours. Le vendredi dernier, une autre bombe qui serait larguée par les rebelles du M23 était tombée l’après-midi  toujours dans ce même quartier causant des dégâts énormes, avait affirmé les sources militaires au Nord-Kivu.

Plusieurs sources indiquent que cette bombe est la résultante des violents affrontements entre les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC), les groupements d’autodéfense Wazalendo et les rebelles du M23 appuyés par l’armée rwandaise, signalés depuis tôt le matin de ce mercredi tout prêt de la cité de Sake située à seulement 27 km de la ville de Goma.

Ces intenses affrontements ont comme conséquence, le déplacement massif de la population de cette partie de la province qui avance vers Goma et Minova dans le territoire voisin de Kalehe au Sud-Kivu.

Ces derniers jours, la peur et la panique s’installent dans le chef des habitants de Goma craignant que cette situation ne dégénère.

Avec l’occupation de la route Goma-Bukavu au niveau de Shasha, Goma-Rutshuru et Goma-Masisi, la ville touristique est maintenant coupée de ses branches d’approvisionnement en produits alimentaires et la population demeure asphyxiée.

Rédaction

Inscription ISJC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.