Goma : grève de transporteurs d’eau, les conséquences se sentent déjà

Une centaine de transporteurs d’eau de Goma au Nord-Kivu ont amorcé une grève illimitée depuis samedi 6 juillet. Cette grève des transporteurs d’eau entraînerait des conséquences notamment sur les personnes déplacées, surtout pendant cette saisons sèche.

Aucun camion-citerne de transport d’eau n’était visible dans la ville de Goma, encore moins aux points de puisage, notamment au lac Kivu, comme l’on a constaté.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Selon le président de la corporation des transporteurs d’eau, Ramazani Kagabo, devant la presse a indiqué que cette grève est consécutive aux tracasseries policières qu’ils subissent depuis que l’autorité provinciale a institué, le 25 juin dernier, une limitation de la circulation des camions poids lourds dans la ville de Goma.

Il affirme que tous leurs camions, près de 140, sont stationnés chez leurs propriétaires jusqu’à ce qu’une solution à leurs revendications soit trouvée.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Cette association exige que cesse le rançonnement policier dont ils sont objet depuis la mesure limitant la circulation des poids lourds dont les camions citernes.

Dans un communiqué publié le 25 juin dernier, la Commission nationale de prévention routière (CNPR) annonçait, sur instructions du gouverneur de province, l’interdiction de toute circulation des camions poids lourds et camions-citernes aux heures de pointe sur certains tronçons de la ville.

Il s’agit des axes routiers allant du musée jusqu’au croisement TMK ainsi que Afia Bora-Mutinga. Alors que la mesure se justifie par souci de prévenir les accidents de la route, les camionneurs déplorent les tracasseries policières qui accompagnent son application.

Rédaction

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.