Coronavirus : Le Sud-Kivu arrête des sanctions pour mettre en application les mesures du Chef de l’état

Les mesures d’accompagnement de la décision du Président de la République viennent d’être prises dans la province du Sud-Kivu, pour lutter contre la pandémie du Coronavirus. Il s’agit de la réduction des passagers dans le transport public et privé, ainsi que la réglementation des mouvements commerciaux sur toute l’étendue de la province. Ces dernières sont accouchées dans un arrêté signé par le gouverneur Théo Ngwabidje, ce 23 mars 2020 à Bukavu.

Dans cet arrêté rendu public ce mardi 24 mars 2020, l’autorité provinciale interdit entre autres la vente des denrées alimentaires à même le sol dans les marchés ou à tout autre endroit sur toute l’étendue de la province.

Pour le nombre des passagers dans les enjeux roulant, le gouverneur de province, autorise 20 personnes pour les grands bus, le petit bus 16 passagers, 10 passagers pour le taxi Hiace, des vannette 8 personnes, 3 pour le taxi (voiture, ketch, probox), 2 pour le Bajadji et 1 passager pour la moto

S’agissant des bateaux, l’autorité provinciale exige la moitié du nombre des sièges des passagers par classes. Les camions ne peuvent pas transporter que les marchandises et non les personnes, peut-on lire dans cet arrêté.

Pour veiller à la mise en œuvre effective de toutes ces mesures, les sévices de l’Etat seront déployés à travers la province. Cependant tout contrevenant aux dites dispositions sera soumis à payer une amende allant de 50 000 FC à 2 500 000 FC.

Les terrasses seront soumis à une amende de 200 000 FC, des Bars et maisons de tolérance 400 000 FC, les restaurants 500 000 FC, des Night-clubs 600 000 FC, des cultes 750 000 FC, les Salles de fête 2 000 000 FC.

En cas de non respect de toutes ces mesures, la moto pourra payer comme amende de 50 000 Fc, Tricycle 100 000 FC, Taxi 200 000 FC, Taxi-bus 300 000 FC, Bus 500 000 FC, Camion 750 000 FC, canot rapide de 6 sièges 200 000 FC, 16 siège 400 000 Fc, 32 siège 800 000 FC, Bateau 2 500 000 FC ainsi que 2 500 000 FC pour les entreprises et autres services commerciaux et industriels.

Notre source souligne que toute personne qui sera retrouvé sur les endroits visés par ces mesures ou dans le transport en commun ou privé, pourra contribuer 10% de l’amende exigée.

Le gouverneur de province interdit aux opérateurs économiques de profiter de cette période de la pandémie à Coronavirus pour hausser les prix de vente des produits alimentaires dans les marchés, supermarchés, alimentations, boutiques et magasins.

Pour accompagner toutes ces dispositions, les ministres ayant respectivement la santé, l’intérieur et la sécurité, le transport, l’éducation et le sport dans leurs attributions ainsi que le commissaire provincial de la police du Sud-Kivu sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l’exécution de cet arrêté signé par le gouverneur de province.

Pour rappel, la République démocratique du Congo est passée en date 24 mars, de 30 à 45 cas de la pandémie à Coronavirus dont 3 décès.

Moïse Aganze

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.