Chantage à la sextape: Le Vice-Premier ministre Emmanuel Shadari l’a échappé belle

Chantage à la sextape: Le Vice-Premier ministre Emmanuel Shadari l’a échappé belle

Les faisceaux de l’actualité sont braqués aussi sur le fléau du chantage à la sextape ou “sextorsion” qui enflamme la toile ce dernier temps, après la publication mardi 26 décembre dans les réseaux sociaux, d’une vidéo de 4 secondes  attribuée au vice-premier ministre congolais des affaires étrangères.

Quelques heures après la diffusion de cette video, le vice-premier ministre en charge de l’intérieur et sécurité, Ramazani Shadary, est aussi ciblé par ce réseau d’hackers.

Inscription ISJC

Selon plusieurs sources recoupées, un des membres dudit réseau résidant au Canada utilisant les coordonnées téléphoniques 0016134002720, est entré en contact avec le cabinet d’Emmanuel Shadary pour lui faire remarquer l’existence d’une vidéo sextape de plus de trois minutes le montrant en train de stimuler ses parties intimes.

Ces arnaqueurs identifiés comme des congolais dont l’un utilisant les coordonnées téléphoniques du Canada, les autres basés  en Rdc, vont augmenter les enchères en sommant aux services de Shadary de leur verser une somme de 50.000$ USD.

Cette bande d’arnaqueurs présumée être de congolais de la diaspora n’utilisant qu’un seul contact canadien dit qu’elle va négocier jusqu’à la bagatelle somme de 30.000$ USD. Sur ces entrefaites, les collaborateurs de Shadary lui reserveront une fin de non recevoir.

Le cabinet du vice-premier ministre en charge de l’intérieur et sécurité n’a pas attendu pour  dévoiler le mode opératoire de ce réseau des arnaqueurs.

Il a fait état, entre autre, de l’existence d’un logiciel de montage capable de fomenter des vidéos et les animer dans tous les sens.

Eugide Abalawi Ndabelnze

Inscription ISJC

Jambo1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.