Bukavu : Un Face à face entre les victimes de la coopec Imara et la banque centrale

Les victimes de la coopec Imara se sont entretenues avec les nouveaux dirigeants de la banque centrale de Bukavu, mercredi 28 mars. Au centre du débat, les possibilités de recouvrer près de 12 millions des dollars américains des membres qui épargnaient leur fortune dans la coopérative avant sa faillite intervenue en 2013 à Bukavu. La banque centrale les a invités à la patience rassurant qu’un plan de redressement serait en cours.

« Les nouvelles autorités de la banque centrale nous ont rassuré qu’elles sont au courant du dossier coopec Imara et qu’il y a un plan de redressement. Nous leur avons dit que nous étions en contact avec toutes les autorités du pays, elles nous ont demandé de patienter », a confié au journal JAMBORDC.INFO, le président du comité de crise, Amuri Kandolo.

« Nous leur avons dit que nous sommes en train de nous impatienter  et nous sommes à mesure de réitérer toutes les actions citoyennes que nous avons déjà menées (…) il a dit que le dossier est entre les mains des autorités à Kinshasa et en province », a-t-il dit.

Des structures citoyennes de la Société civile du Sud-Kivu ont entrepris des démarches pour accompagner les victimes à recouvrer leurs droits mais, jusqu’à ce jour, les démarches n’ont pas abouti.

Jean-Marie Mulume

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.