Bukavu : Un corps sans vie d’un homme d’une trentaine d’années retrouvé au quartier Nkafu

Bukavu : Un corps sans vie d’un homme d’une trentaine d’années retrouvé au quartier Nkafu

L’insécurité continue à battre record dans la commune de Kadutu et dans la ville de Bukavu en général et cela sans que les enquêtes ne soient déclenchées par les organes habilités.

Le dernier cas en date est celui de ce mercredi 26 octobre 2022 où un corps sans vie d’un homme d’une trentaine d’années a été retrouvé sur avenue Michombero au quartier Nkafu dans la commune de Kadutu, non loin du port SNCC, rapporte la Nouvelle Dynamique de la Société Civile (NDSCI) à jambordc.info.

Inscription ISJC

Le président de cette structure citoyenne à Kadutu Patrick Munguakonkwa précise que l’identité et les causes de ce meurtre ne sont pas encore connus et que le corps de la victime était emballé dans un sac et présentait des blessures au visage.

Ce dernier déplore le silence des autorités malgré les dénonciations des corps sans vie au même endroit faits récurrement par des organisations de la société civile. Il pense que les autorités devraient comprendre ce danger et épargner la population de cette insécurité grandissante où des citoyens sont retrouvés morts sans que rien ne soit fait.

“(…) La NDSCI Kadutu se dit très surexcitée par cette montée de la criminalité dans cette contrée et pour laquelle les services judiciaires et autorités locales restent passifs et insoucieux de toutes les alertes quant à ce. Trop c’est trop et ça doit cesser cette négligence.”, Déclare-t-il.

Pour rappel, le corps sans vie du feu Christian Bisimwa avait été retrouvé au même endroit lundi 20 octobre 2022, à quelques mètres du bureau de la police lacustre et la force navale au marché Bondeko.

Philémon Mutula

Inscription ISJC

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.