Bukavu : paralysie des activités académiques à l’ISPF

C’est depuis le jeudi 31 octobre 2019 dans la matinée que les étudiants de l’Institut supérieur de pastorale familiale, ISPF, boycottent toutes les activités au sein de leur institution. Ils brûlent des pneus à l’entrée pour bloquer l’accès à tout le personnel, tant administratif qu’enseignant.

Ils réclament la mise en application des textes conformément aux décisions prises et qui leur avaient été annoncées précédemment, mais qui demeurent jusque là sans effet.
« Nous sommes en grève puisque nous réclamons l’application des textes puisque depuis le mois de juin deux décisions majeures avaient été arrêtées par l’institution et ces décisions concernent la réduction de quinze pourcent des frais académiques à dater de cette année. L’autre décision est celle de rénover complètement le labo informatique mais de toutes ces décisions aucune n’a été respectée jusque-là raison pour laquelle nous sommes ici», déclare Baudouin Zezo, un des manifestants.

Cette manifestation résulte de l’indifférence manifestée les autorités à l’égard des revendications des étudiants, c’est ainsi qu’ils ont choisi de répondre par cette action.

Pour manifester leur colère, ils ont brulé des pneus à l’entrée de leur institution.
“…Ils nous ont dit de revendiquer et dès qu’on va se fatiguer on va rentrer à la maison. Elles sont là donc pour nous écouter mais n’ont pas une solution conformément à notre demande. Nous avons alors jugé de mener ces actions”, déclare Amani, étudiant au sein de cette institution universitaire.

Comme réponse bien avant l’organisation de ces maniféstations, la Sœur directrice générale de la faculté s’est dit ne pas avoir de solution à cette question puisque la réduction ne concerne que les étudiants de la première année de graduat.

Aucun membre du corps n’a pû être joint, toutes les portes sont fermées jusqu’à ce que compromis soit trouvé.

Alpher Kalala et Saddam Patanguli

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.