Bukavu : Les Chauffeurs des Taxis-Bus s’opposent à la circulation des Tricycles sur l’axe Bagira-Place du 24

Bukavu : Les Chauffeurs des Taxis-Bus s’opposent à la circulation des Tricycles sur l’axe Bagira-Place du 24

La circulation routière a été perturbée dans l’avant-midi de ce mardi 08 novembre 2022 sur l’axe Place de l’indépendance-Bagira. Pour cause, les chauffeurs des taxis-bus contestent voir les conducteurs de tricycles dits « badjadjes » exercer leurs activités sur cet axe.

Selon la société civile sous-noyau de Bagira, ces chauffeurs ont barré la route allant de la Place de l’indépendance à Bagira au niveau de Bwindi bloquant ainsi la circulation.

Inscription ISJC

Prince Centwali Vice-président de la Société civile de Bagira indique que ces chauffeurs s’indignent de constater que depuis quelques jours, leurs collègues des motos à 3 pneus atteignent Bagira, une situation qui impacte négativement sur leurs recettes journalières.

Ils ajoutent qu’en plus de cela, ces « badgadgistes » occasionnent des embouteillages dans ce coin ces derniers temps.

Centwali demande pour cela l’intervention des autorités pour mettre de l’ordre dans ce secteur.” Nous, société civile demandons aux Gouvernants à tous les niveaux de remettre de l’ordre dans le secteur de transport en commun. Nous souhaitons qu’ils fixent les uns et les autres sur les limites à atteindre par les différents chauffeurs pour éviter des frustrations », Confie-t-il.

Précisons que la circulation routière est revenue normale en début d’après-midi de ce mardi après l’intervention des éléments de l’ordre qui ont dispersé ceux qui ont assiégé la chaussée et cela moyennant les bombes à gaz lacrymogènes.

 

Philémon Mutula Merci et Héritier MAYOMBO SELEMANI, Etudiants à l’IFSCI

Inscription ISJC

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.