Bukavu : La Société civile de Ciriri dénonce la hausse du prix du transport en commun pendant les heures de la soirée

Les chauffeurs exerçant sur le tronçon routier Place de l’indépendance-Ciriri haussent le prix de transport en commun pendant les heures de la soirée. Cette pratique est décriée par plusieurs usagers ainsi que les acteurs de la Société civile qui fustigent le fait que cela se fasse selon le gré de chaque conducteur. Ce que condamne Valentin Chiribagula, acteur de la Société civile sous noyau de Ciriri au cours d’un entretien ce mardi 8 Novembre.

Tout en condamnant cette attitude, notre source s’indigne du fait que cela soit vraiment une grande désolation de voir que plusieurs chauffeurs et taximans exerçant sur ce tronçon routier ne tiennent pas compte de l’arrêté du Maire de la ville de Bukavu, Bilubi Ulengabo Meschak fixant le prix du transport en commun.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

“Nous dénonçons avec une grande énergie la hausse du prix qui ne dit pas son nom que nous subissons. Ici on n’a pas de prix, il y a le temps que nous payions 1500fc,2000fc, ça dépend de chaque chauffeur », s’indigne-t-il.

Il invite par ailleurs, les autorités compétentes et particulièrement le maire de la ville à donner un prix fixe du transport en commun sur cet axe, pour tenter de réguler cette question qui reste un lourd fardeau pour les paisibles citoyens utilisant ce tronçon-routier.

“Nous demandons avec sincérité aux autorités, particulièrement le Maire de la ville, de nous donner le vrai prix que nous devons nous approprier, nous de Ciriri,Camp TV,Mulwa », a-t-il ajouté.

En invitant tous les chauffeurs et leurs associations à respecter l’arrêté du Maire de la ville fixant le prix de transport en commun sur ce tronçon-routier à 800 francs congolais.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

“Aux Associations des chauffeurs, quand même aussi, qu’ils sachent que nous sommes leur partenaire, ils ne doivent pas nous faire souffrir jusqu’à ce niveau », a-t-il conclu.

Rappelons que, dans son arrêté du 28 Août dernier, le Maire de la ville de Bukavu, Bilubi Ulengabo Meschak avait fixé le prix du transport en commun sur l’axe place de l’indépendance-Ciriri à 800fc. Il s’observe alors un désordre dans l’exécution des dispositions de celui-ci.

 

Gabriel ACIRHUSHOKOLIRE et Vanessa CIMWEMWESA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.