BUKAVU : Annoncée par le Gouverneur, la reprise de cours reste hypothétique à l’ISP

BUKAVU : Annoncée par le Gouverneur, la reprise de cours reste hypothétique à l’ISP

Les cours devraient reprendre mardi 14 novembre 2017 tel qu’ordonnait le gouverneur de la Province, Claude Nyamugabo, à sa rencontre avec le comité de gestion de cette institution, lundi  13 novembre. Jusqu’aujourd’hui les cours n’ont pas toujours commencé.

Selon un constat fait par un reporteur  de Jambordc.info, tous les auditoires sont restés fermés. Les étudiants ne se sont pas présentés de même que les enseignants. Certains étudiants habitant les campus déplacent leurs objets vers la cité « par peur d’être chassés » de l’internat.

Nous apprenons  que Boniface Kaningini, Directeur général(DG) de l’ISP, a exigé des excuses aux étudiants suite à la grève qu’ils ont orchestrée.  Dans le cas contraire, « l’ISP fermera ses portes », aurait-il déclaré lors d’un face-à-face avec les étudiants, mardi 14 novembre.

Signalons que la veille, le 13 novembre, Claude Nyamugabo s’est réjoui de la réhabilitation de l’étudiant Safari et la promesse de reprendre les cours au sein de cette institution.

« Je suis heureux de constater que chacun a mis de l’eau dans son vin, ce qui nous a fait parvenir à ce résultat, grâce auquel le DG a levé la mesure qui frappait un des étudiants…l’exclusion définitive. Il vient de signer une note informant cet étudiant que son recourt a été examiné et qu’il réintègre l’ISP (…) et les cours reprennent dès demain », a argué le Gouverneur du Sud-Kivu.

Remerciant le Gouverneur  pour son implication dans cette affaire, Kaningini a affirmé avoir fait une chose qui lui est étrange pour le bien de l’Institut qu’il dirige.

« De mon côté, j’ai fait  l’impossible de moi-même. Je l’ai fait  pour l’intérêt de l’ISP. Ce que j’ai fait aujourd’hui, ne m’est jamais arrivé. J’ai agi ainsi pour que ce dernier ne puisse pas sombré. Et pour ça, je remercie le Gouverneur  pour son implication personnel  qui fait que nous arrivions à ce moment », a-t-il déclaré.

Tenant compte de son pouvoir, le DG a demandé la présence de Safari pour un conseil particulier, tout en prévenant les étudiants de la fermeture de l’ISP, dans la mesure où les réclamations perdurent.

« (…)Je demande à Safari de me voir personnellement pour le dernier conseil. Il est étudiant et nous, nous sommes maison de formation (…)Si les étudiants ne veulent pas comprendre et continuent à faire  des réclamations que nous ne pourrons  pas réaliser, l’Etat congolais fermera l’ISP », a rassuré Boniface Kaningini.

A la grande surprise de l’opinion, les enseignants ont commencé la grève mardi 14 novembre, défiant ainsi la décision du Gouverneur qui, pourtant, avait été prise « après consultation de tous protagonistes ».

Marie-Louise Nsimire

Jambo1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.