Affrontements à Bukavu : Abbas Kahongya était protégé par toute « une milice » ?

Affrontements à Bukavu : Abbas Kahongya était protégé par  toute « une milice » ?

Depuis 4 heures, des affrontements à l’arme lourde opposent la garde rapprochée d’Abbas Kahongya  aux militaires FARDC (forces armées de la République démocratique du Congo). Les combats qui sont en cours jusqu’à présent alors qu’il est 8 heures soit plus de 4 heures de résistance.

Ce qui soulève de nombreuses questions au sein des habitants : Abbas Kayongha était-il protégé par toute une milice ? Où  est ce qu’il a tiré tout cet armement en plein centre ville?

Selon des sources militaires,  Abbas Kahongya, ancien officié du groupe armé FRF détiendrait une quarantaine d’hommes, pour la plupart d’anciens FRF convertis aux FARDC pour sa garde rapprochée. Officiellement on parlait poutant de 6 policiers qui étaient commis à sa garde.

Mais à voir la tournure des évènements, tous ces militaires dépendait uniquement de lui et répondaient de son propre commandement.

Est-ce que les autorités de l’armée ignoraient cette situation ? Comment l’ont-ils laissé faire ? Est-il le seul à avoir toute une armée fidèle autours de lui ou il y a d’autres militaires anciens chefs de guerre qui détiennent leurs propre troupes comme garde rapprochée ?

« Je ne veux pas la guerre. Ce que je sollicite aux autorités provinciales c’est simplement ma sécurité », a indiqué Abbas Kahongya cité par l’émission déloppement de Radio Maendeleo ce matin.

 

 

 

 

Jambo1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.