RDC/Conférence nationale Genre : AFEM martèle sur la nécessité de l’implication des médias dans la lutte contre les VBG

Le vendredi 09 décembre dernier, l’organisation Journalistes pour les Droits Humains (JDH) a ouvert dans la capitale congolaise une conférence nationale sur le genre et les médias.

Cette activité vise à contribuer au renforcement et à l’intégration de la politique genre dans les médias en République démocratique du Congo(RDC), une lutte que JDH mène depuis plusieurs mois en collaboration avec ses partenaires dont l’Association des Femmes des Médias (AFEM).

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Dans son exposé qui a eu comme thème principal : « Médias comme canaux de lutte contre les violences basées sur le genre et la promotion des droits des femmes et filles en RDC », Eliane Polepole, cheffe des programmes à AFEM, s’est dit confiante que les médias ont un rôle primordial à jouer dans la lutte contre les stéréotypes et la promotion des droits des femmes.

Devant un public constitué des participants venus des différentes communes de Kinshasa et d’autres venus des provinces, Eliane Polepole a soutenu que par la production des contenus médiatiques non stéréotypés et l’organisation des ateliers thématiques sur le genre, les médias peuvent réduire sensiblement les violences basées sur le genre dont sont victimes les femmes et jeunes filles en République démocratique du Congo(RDC).

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Notre source fait savoir que le renforcement de connaissance des Hommes et jeunes femmes journalistes dans la production radio thématique sur la prévention des violences basées sur le genre peut être une voie principale pouvant conduire au résultat attendu sur la lutte contre les VBG.

« Par leurs contenus, les médias créent des repères identitaires, ils assignent des rôles, attitudes, valeurs et caractéristiques aux femmes et aux hommes et créent des attentes sociales. Les médias ont le pouvoir d’implanter certaines représentations du genre et d’œuvrer pour la promotion des droits des femmes », Déclare Eliane.

A cette même occasion, la représentante de AFEM a appelé des hommes et femmes journalistes congolais à multiplier des sensibilisations sur les textes juridiques qui promeuvent les droits des femmes notamment la constitution de la République, droits civils, droit pénal, loi sur la liberté de presse, la déclaration universelle des droits de l’homme et autres.

Cette conférence nationale ouverte à Kinshasa, rentre dans le cadre du projet « Canada Monde : la voix des femmes et jeunes filles », lequel est financé par le Canada.

 

Patrick MAKIRO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.