SUD-KIVU: Malgré la libéralisation du secteur de l’eau, la mauvaise gouvernance pèse sur les potentiels investisseurs(Emission 40 min de Vérité)

SUD-KIVU: Malgré la libéralisation du secteur de l’eau, la mauvaise gouvernance pèse sur les potentiels investisseurs(Emission 40 min de Vérité)

La République Démocratique du Congo est parmi les pays ayant une situation hydraulique non négligable en  Afrique avec plus ou moins 52% d’eau douce. Mais le contraste fait que la population souffre pour trouver de l’eau potable dans plusieurs endroit du pays et particulièrement au Sud-Kivu où plusieurs semaines déjà, la population de la commune d’Ibanda et certains endroit de Kadutu, peine à trouver de l’eau. 

Pourtant, le secteur de l’eau a été liberalisé depuis le 31 décembre 2015. Jusque là, au Nord-Kivu des sociétés privées ont investi et desservent de l’eau dans la province. Nous avions pris contact avec le responsable de la société IMEJIBU du Nord-Kivu afin de comprendre ce que lui a fait et voir si cela pourrait être fait au Sud-Kivu afin que la population soit toute desservie en eau potable. Mais au Sud-Kivu, le problème persiste car les entrepreneurs crient à la mauvaise gouvernance et aux taxes interminables.

Inscription ISJC

C’est autour de cette question que nous avions débattu au studio de JamboFM avec Monsieur Paulin Bishiakabalya, entrepreneur et représentant de la Fec au studio.

La Régideso, n’a pas été disponible pour prendre part à notre émission.

Nous vous souhaitons une excellente condition d’écoute dans ce 2ème numéro de l’émission 40 Min de Vérité sur JamboFM.

 

Inscription ISJC

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.