Sud-Kivu : La société civile de Kabare condamne la nouvelle attaque des maisons par des hommes armés

L’insécurité continue à parler d’elle-même dans la province du Sud-Kivu en général et dans le territoire de Kabare en particulier. Le cas le plus récent est celui survenu la nuit du mercredi à ce jeudi 07 janvier 2020 dans le village de Muganda en groupement de Kagabi dans le même territoire de Kabare, où un enfant âgé de 8 ans a été blessé par balle par des voleurs à mains armées. Occasion pour la société civile de cette contrée de condamner avec amertume cette insécurité devenue grandissante. Elle l’a dit dans un message d’alerte publié ce jeudi 07 janvier 2021.

Dans ce message, la société civile de cette partie de la province renseigne que cette même nuit, ces malfrats ont pillé plusieurs biens de valeur dans la famille de Monsieur Muganaga Lushombo habitant de cette municipalité. Ceci avant de se diriger à la maison pastorale de l’Eglise 5ème CELPA Karhwamulamba où ils ont forcé en vain la porte grâce à l’intervention de la population riveraine.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Cette dernière souligne qu’à ce cas, s’ajoute celui de la nuit du jeudi à ce vendredi 01 janvier dernier, où un jeune garçon du sous village de Karhole dans le groupement de Kagabi a été blessé par balle par des hommes munis d’armes non autrement identifiés.

Notre source fait savoir que pendant cette opération, plusieurs balles ont été tirés par ces bandits pour s’effrayer le chemin. Elle souligne également que les deux victimes blessées poursuivent les soins appropriés à l’Hôpital Général de Référence de Bukavu.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Cette structure citoyenne demande aux autorités provinciales de sécuriser la population et ses biens ainsi que renforcer l’effectif de la Police dans les différents groupements du territoire de Kabare au Sud-kivu.

Moïse Aganze

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.