Sud-Kivu/Covid-19: Le ministre de la santé sert d’exemple et reçoit en premier le vaccin.

La campagne de vaccination contre le coronavirus dans la province du Sud-Kivu vient d’être lancée par le ministre provincial de la santé Cosmos Bishisha ce lundi 10 mai 2021 dans les enceintes de l’Hôpital Provincial Général de Référence de Bukavu

Dans son discours, Cosmos Bishisha a indiqué que ce vaccin sera administré gratuitement à toute personne désireuse de l’avoir car jusque là, il est volontaire. Il a, par la même occasion, pris son vaccin non seulement comme modèle mais pour se prévenir de cette Pandémie.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

“La population doit comprendre que le virus continue à circuler dans le monde entier, et dans la ville de Bukavu en particulier. Mais pour l’instant, l’unique manière de prétendre maîtriser la pandémie c’est  jouer sur la prévention à travers le vaccin qui est disponible dans notre province. J’invite les compatriotes qui sont éligibles au vaccin contre la covid-19 de venir rapidement prendre leurs doses. Certes qu’il ya il y a une forte campagne de disinformation sur le vaccin Astrezeneca et nous continuons à dire qu’il y a plus des bénéfices que des pertes. Pour le moment, Moi même j’ai pris le vaccin pour donner l’exemple à toute population pour que chacun fasse un bon choix”, a déclaré Cosmos Bishisha.

Par la suite, il signale que les services techniques de son ministère sont disposés à fournir des informations nécessaire sur le vaccin, pour lutter contre la désinformation et ainsi sauver des vies.

Depuis le début de la 2ème vague de la Pandémie, 707 personnes ont été atteintes et 60 ont perdues la vie, a rappelé notre source.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Le ministre de la Santé previent qu’en cas des effets sécondaires majeurs ou mineurs, des dispositions utiles sont déjà mis en place pour leur gestion à l’hôpital provincial général de réference de Bukavu ainsi qu’à l’hôpital général de référence de Panzi.

Pour ce premier jour de vaccination, au moins une quinzaine des personnes volontaires ont été vaccinées, notamment le ministre provincial de la santé au  Sud-Kivu et ses partenaires en l’occurence les membres de l’Organisation Mondiale de la Santé et ceux de l’UNICEF, le Bourgmestre de la commune d’Ibanda, quelques cadres de base, le président des personnes de 3ème âge mais aussi certains personnels soignants.

Notons que pour le Sud-Kivu, 18 zones de santé sur les 34, ont été ciblées pour cette campagne dont 3 zones de Bukavu(Bagira,Ibanda,Kadutu) et 15 des territoires(Nyatende, Miti-Murhesa, Katana, Fizi, Kabare, Uvira, Kalehe, Lemera, Nyangezi, Shabunda, Kaziba, Mubumbano, Walungu et Nundu).

Pour rappel, les personnes ciblées pour le vaccin Astrezeneca sont notamment, les personnels de la santé, les personnes vivant avec des maladies chroniques ainsi que celles de troisième âge allant de 55 ans au delà et que la vaccination n’est pas obligatoire mais plutôt volontaire.

Moïse Aganze

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.