Bukavu : Baudouin Mparanyi échange avec des jeunes sur la proposition de loi portant allocations et indemnités chômage en RDC

Bukavu : Baudouin Mparanyi échange avec des jeunes sur la proposition de loi portant allocations et indemnités chômage en RDC

L’initiateur de la proposition de loi portant allocations et indemnités chômage en République démocratique du Congo, Baudouin Mparanyi a échangé avec des jeunes de la ville de Bukavu chef-lieu de la province du Sud-Kivu, autour du sujet de la demande au premier ministre Sama Lukonde d’endosser cette proposition de loi, lui adressée le 30 Juillet 2021 et enregistrée à la primature sous N°23255.

Cette séance d’échange s’est tenue ce mardi 27 décembre 2022 à Bukavu.

Inscription ISJC

Baudouin Mparanyi déplore le silence observé du chef du gouvernement congolais et du président de la chambre basse du parlement.

” Nous avons reçu plusieurs questions de la part de nos collaborateurs jeunes par rapport à notre proposition de loi sur les allocations et indemnités chômage, car c’est depuis le 30 juillet 2021 que nous avons déposé notre dossier à la primature auprès du premier ministre mais jusqu’aujourd’hui, reste sans suite. C’est pourquoi les jeunes qui nous ont toujours soutenu, nous ont demandé de mettre à jour notre processus sur cette proposition de loi. Nous regrettons le fait que depuis les démarches de ladite proposition de loi, aucune réaction de la part du premier ministre Sama Lukonde, aucun feed-back du président de l’Assemblée nationale Christophe Mboso. Cependant, nous nous sommes dit tout simplement que nous puissions boycotter cette démarche parceque nous avons eu l’ambition de retirer notre demande au premier ministre d’endosser notre proposition de loi, mais les jeunes nous ont approché et nous ont suggéré de garder cette proposition de loi dans le bureau du premier ministre et attendre calmement la suite. Nous sommes en train de visionner un pays où nous avons la possibilité de subventionner et d’indemniser les chômeurs, nous croyons en cela et nous sommes sûr que ça peut arriver dans notre pays”, Confie Baudouin Mparanyi.

Ce denier fait savoir que la présente loi instaure un système d’allocation et d’indemnisation du chômage avec un double objectif notamment, fournir une assurance contre les risques idiosyncrasiques du marché du travail et participer au financement de la recherche d’emploi des jeunes diplômés chômeurs.

Mparanyi précise que cette loi est destinée à deux catégories des chômeurs détenteurs des diplômes académiques, à l’occurrence les jeunes diplômés qui viennent fraîchement de terminer leurs études et qui continuent toujours à avoir des yeux tournés vers leurs parents et vers la famille ainsi que les gens qui ont perdu leur travail.

Où est ce que l’Etat tirerait cet argent d’indemniser et de subventionner les chômeurs ?

L’initiateur de cette proposition de loi laisse entendre que tous les secteurs peuvent générer des fonds nécessaires dont, juste une petite partie peut être affectée à cette fin.

” A titre illustratif, dans le secteur du travail, tous les agents internationaux (expatriés), c’est-à-dire des personnes qui quittent leurs pays d’origine et viennent travailler dans des organisations internationales oeuvrant en RDC, sont soumis à un impôt qu’ils doivent obligatoirement payer et on justifie cet impôt en disant qu’il est perçu pour aider et soutenir les citoyens congolais qui ne travaillent pas. Même dans le secteur minier, chaque entreprise ou société minière qui œuvre en RDC est soumise à un payement annuel, calculé sur base d’un taux considérable sur ses recettes, laquelle somme est versée dans la caisse de l’Etat Congolais afin de lutter contre la pauvreté des jeunes,…”, Martèle Baudouin Mparanyi.

Comment l’Etat pourra s’y prendre ?

Mparanyi pense que l’Etat pourra créer un nouvel organe public qui sera nommé “Corporation Nationale pour les Droits des Chômeurs”.

” Cet organe aura trois missions principales notamment, créer un logiciel informatique performant su base duquel on va identifier tous les chômeurs détenteurs des diplômes universitaires en RDC, Vérifier toutes les offres d’emploi et se rassurer que la procédure de recrutement et licenciement ont été régulière. A ce niveau, elle se distinguerait de l’ONEM de par sa rigueur, elle sera très stricte car plus du côté des employés, Travailler au nom et pour le compte de l’Etat afin de mobiliser et bien encadrer les recettes, lesquelles serviront à octroyer des allocations et indemnités-chômages”, Poursuit-il.

Baudouin Mparanyi appelle en outre, les jeunes à s’approprier cette proposition de loi qui est d’une importance capitale pour toute une génération, puisqu’elle vient ramener le souffle aux personnes qui ont tant pleuré et souffert.

 

Moïse Aganze

Inscription ISJC

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.