RDC : le gouvernement sud-africain dénonce des violences en RDC

RDC : le gouvernement sud-africain dénonce des violences en RDC

«Le gouvernement sud-africain condamne les violences en RDC, soutient les tentatives de médiation de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) et appelle l’opposition au dialogue », peut-on lire dans le communiqué publié par le gouvernement sud-africain en rapport avec la situation politique au Congo au cours de ce mois de décembre.

L’Afrique du sud est  impliquée depuis plusieurs années dans les efforts de recherche de la paix en République démocratique du Congo. Elle avait déployé ses soldats dans la brigade de la Mission le de l’organisation des nations unies pour la stabilisation du Congo, (MONUSCO) déployée à l’Est de la RDC. Pretoria reste silencieuse depuis le début du processus de négociations politiques tant pour le dialogue de la cité de l’union africaine que pour les discussions du centre interdiocésain de Kinshasa sous les bons offices de la Conférence épiscopale du Congo (CENCO),  pas de mot sur le maintien de Kabila à la présidence du pays, sur le calendrier électoral ou sur le gouvernement de la transition politique. Et pourtant l’Afrique du sud est architecte des accords en 2002.

Plusieurs cas de violences avaient eu lieu dans quelques provinces de la RDC au cours des journées du 19 et 20 décembre en cours suite à une frange de la population qui luttait contre le maintien de Joseph Kabila au pouvoir après la fin de son deuxième et dernier mandat qui lui était constitutionnellement reconnu.

Théophile Ombeni

 

Jambo1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.