RDC : La NDSCI annonce la diffusion de son film « Mbobero : la Raison du plus fort est toujours la meilleure » à Kinshasa

Dans son communiqué de presse n°53/NDSCI/DN/2018, la nouvelle dynamique de la Société civile (NDSCI) en RDCongo se dit « consternée par la vague de menaces et autres intimidations dont sont victimes plusieurs de ses acteurs, victimes et témoins ainsi que l’équipe de réalisation de son documentaire « Mbobero : la Raison du plus fort est toujours la meilleure ». Elle accuse les autorités congolaises d’attentat à la liberté et aux droits de ses acteurs dont le droit à la libre circulation.

La NDSCI reste déterminée à « poursuivre son combat citoyen au profit des démunis et des sans voix.

Elle annonce la poursuite de la diffusion de ce documentaire dans plusieurs milieux tels qu’à Mbobero, Kinshasa et Goma ainsi que dans plusieurs capitales africaines et européennes, sièges de plusieurs organismes de défense des droits de l’homme.

Elle charge le Président Kabila comme seul responsable direct de tout mal qui arriverait à ses animateurs, à l’équipe de réalisation et aux intervenants dans ce documentaire de la vérité.

Il invite tous les partenaires et organisations de défense de droits de l’homme, les mouvements citoyens, l’ensemble de la société civile …à faire preuve de plus de solidarité en vue de conjuguer les efforts pour le triomphe de la vérité et de la justice dans ce dossier et dans bien d’autres dossiers de la honte, œuvre du gouvernement congolais ».

Le film « MBOBERO : La raison du plus fort est toujours la meilleure » relate les graves violations des droits de l’homme à Mbobero dans le territoire de Kabare dans la Province du Sud-Kivu en RDCongo, selon la NDSCI.

A l’en croire, c’est au sujet d’une concession qui oppose le président Kabila « acheteur » et la population qui se réclame propriétaire.

Evariste Murhula

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.