RDC 19 et 20 décembre : le gouvernement parle de 9 morts et fustige le BCNUDH

RDC 19 et 20 décembre : le gouvernement parle de 9 morts et fustige le BCNUDH

Les autorités congolaises viennent de réagir aux rapports du Bureau conjoint des nations unies (BCNUDH) et de l’ONG américaines Human Right Watch (HRW) publiés sur les violences du 19 et 20 décembre dernier. Le BCNUDH évoquait plus de 19 morts suite à la violence des forces de sécurités tandis que HRW parlait de 26 morts suite à ces violences.

Le gouvernement congolais fait lui état de 9 morts parmi lesquels 6 pillards.

Inscription ISJC

 « les autorités compétentes ont annoncé un bilan provisoire de neuf morts dont six pillards tombés lors d’affrontements avec les vigiles des établissements industriels et commerciaux qu’ils dévalisaient, deux femmes et un policier atteint par balles perdues », indique un communiqué signé par Lambert Mende, ministre de la communication, ce 21 décembre,

Pour Lambert Mende, « le Gouvernement de la République est préoccupé par cette pratique devenue systématique depuis quelques années de la part du BCNUDH qui s’emploie à publier sans preuve documentée des bilans alarmants contradictoires avec ceux fournis par les autorités ».

Lambert Mende dénonce aussi le fait que ces informations aient été relayées par des « ONG internationales n’ayant aucune présence connue en RDC ».

« Ce mode opératoire souvent aux antipodes de la réalité (du BCNUDH ndlr) signalée sur terrain est susceptible d’être considéré comme participant à une campagne de dénigrement gratuit des institutions nationales de la République démocratique du Congo », tonne le communiqué du gouvernement.

 

 

Inscription ISJC

Jambo1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.