Nord-Kivu: Des nouveaux affrontements ce vendredi, aucun signe de retrait du M23 de ses positions à Rusthuru

Nord-Kivu: Des nouveaux affrontements ce vendredi, aucun signe de retrait du M23 de ses positions à Rusthuru

A quelques heures de la fin du moratoire de l’accord de Luanda demandant le retrait du M23 des positions prises, les rebelles continuent à renforcer leurs positions dans la zone occupée dans le territoire de Rusthuru au Nord-Kivu, rapportent des sources locales, contactées par nos confrères de la Radio Okapi.

Selon ces sources, des accrochages ont opposé, ce vendredi 25 novembre matin, les rebelles du M23 aux forces armées de la République démocratique du Congo(FARDC) mais aussi avec certaines milices locales dans certains endroits du territoire.

Inscription ISJC

La feuille de route sanctionnant le mini-sommet de Luanda du 23 novembre dernier, stipule la cessation des hostilités, en particulier des attaques du M23 contre les FARDC et la MONUSCO d’ici le 25 novembre à 18 heures, suivi du retrait du M23 des zones occupées et replis dans ses positions initiales vers les monts Sabyinyo, à l’Est de Rutshuru.

A quelques heures de l’expiration de ce moratoire, les différents témoignages recueillis sur le terrain n’ont pas mentionné des mouvements de retrait de cette rébellion pour le moment.

Les sources dans la zone occupée, en territoire de Rutshuru, font état plutôt d’un renforcement de nombreuses positions des rebelles par des troupes additionnelles. C’est le cas, en particulier de la chefferie de Bwito où ces rebelles ont conquis une partie du groupement de Bambo et l’entièreté de celui de Tongo. Ces sources font le constat d’une avancée des rebelles vers Kitshanga en ce moment.

Philémon Mutula

Inscription ISJC

La Rédaction JamboRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.