Nord-Kivu : d’autres déplacés à Miriki après l’attaque par le M23 de cette entité

Les localités de Miriki et Kimaka, situées à environ dix kilomètres de la commune rurale de Kanyabayonga-centre dans le territoire de Lubero, Nord-Kivu, sont tombées sous le contrôle des rebelles du M23 depuis la soirée du jeudi 27 juin.

La conquête de ces localités fait suite à de violents combats opposant les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) aux rebelles du M23 soutenus par le Rwanda.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Selon plusieurs sources de la société civile, les habitants des deux localités ont fui en masse après l’attaque des rebelles à trois heures du matin.

Les combattants du M23 ont ciblé les positions des FARDC près du pont Lai-Lai et, après des combats intenses à l’arme lourde, ont occupé le village de Miriki, situé à cinq kilomètres de Kimaka-centre.

ETJ, Ecole Technique des Journalistes pour la formation des journalistes

Des témoignages indiquent que les rebelles ont même tenu un meeting à Miriki ce vendredi matin, exacerbant la panique et provoquant un déplacement massif de la population vers les villages de Luofu, dans la commune rurale de Kirumba, et de Bulehusa, dans le territoire de Walikale.

Redaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.